Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée

Publié le : vendredi, 22 novembre 2019 12:20   Lu : 3 fois
Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée
SPS Rasd

VITORIA-GASTEIZ (Pays Basque)- Le Premier ministre sahraoui, Mohamed Louali Akeik , a souligné, vendredi, à Vitoria-Gasteiz (Pays Basque), que "toutes les options concernant la poursuite de la lutte du peuple sahraoui seront examinées lors du Congrès du Front Polisario, prévu en décembre prochain, y compris la lutte armée".

Le Premier ministre sahraoui, a soutenu, lors d'une conférence de presse tenue avant l'ouverture des travaux de la 44ème Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco), que les 2000 congressistes vont discuter, du 19  au 22 décembre prochain, et aborder toutes les démarches afin d'élaborer une réponse adéquate à ce blocage du processus de paix de l'ONU.

"Toutes les options seront examinées, y compris la lutte armée", a déclaré M. Akeik, indiquant que "le blocage du processus de paix onusien est le résultat de l'intransigeance marocaine soutenue par la France et l'Espagne, au Conseil de sécurité de l'ONU".

Le responsable sahraoui est revenu sur la récente résolution 2494 (2019) de l'ONU qui a prorogé d'une année le mandat de la mission de l'ONU pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso), soulignant que la poursuite de la situation actuelle est inacceptable, et que le Front Polisario va prendre des mesures décisives pour protéger le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance.


Lire aussi: 44ème Eucoco: plus de 500 personnes prennent part à la Conférence


La résolution, présentée par les Etats-Unis, appelle les parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, à reprendre les négociations sous les auspices de l’ONU et sans pré-conditions, en vue de parvenir à une solution garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

 

La Déclaration de Madrid, tâche noire dans l'histoire de l'Espagne

 

Le responsable sahraoui est, également, revenu longuement sur la faute historique de l'Espagne pour ce qui est de la décolonisation du Sahara occidental, appelant à l'"annulation immédiate des accords triparties de Madrid qui ont livrés les territoires sahraouis au Maroc et à la Mauritanie".

M.Akeik s'est en outre félicité du vaste élan de solidarité exprimé à travers toute l'Europe, mais aussi à travers le monde, avec le peuple sahraoui dans sa lutte pour l'indépendance et l'exercice de son droit inaliénable à l'autodétermination, garantit par toutes les résolutions de l'ONU et du Conseil de sécurité.

Il a rappelé que des milliers de Sahraouis établis en Espagne et des membres d'associations de solidarité avec le peuple sahraoui dans diverses provinces ont organisé la semaine dernière une grande manifestation à Madrid pour exiger du gouvernement espagnol l'annulation de la Déclaration de Madrid qui reste une tâche noire dans l'histoire de l'Espagne.

M.Akeik prend part aux travaux de la 44e Eucoco à la tête d'une importante délégation, composée de ministres et de représentants de différentes intuitions nationales, membres d'organisations de la société civile, députés et militants des droits de l'Homme des zones occupées du Sahara occidental.

Les organisateurs de cette Conférence ont affirmé que ce rendez- vous sera l'occasion pour lancer un appel à la communauté internationale qu'il était temps de mettre fin à l’injustice, l’illégalité et l’occupation marocaine, et d’ouvrir une nouvelle page de l’Histoire.

Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée
  Publié le : vendredi, 22 novembre 2019 12:20     Catégorie : Monde     Lu : 3 foi (s)   Partagez