L'implication des peuples européens dans le pillage des richesses sahraouies déplorée

Publié le : samedi, 22 décembre 2018 10:30   Lu : 5 fois
L'implication des peuples européens dans le pillage des richesses sahraouies déplorée

CHAHID EL-HAFED - Le Front Polisario a souligné sa détermination à recourir à toutes les voies offertes, y compris la justice européenne pour défendre les droits du peuple sahraoui et sa souveraineté sur ses richesses, appelant, à cet égard, les gouvernements de l'Union européenne (UE) à mettre fin immédiatement à ce processus, qui implique malheureusement les peuples européens dans le pillage flagrant des ressources d'un peuple démuni et opprimé qui a vu ses terres occupées par la force militaire.

Le Secrétariat national du Front Polisario a salué, dans un communiqué sanctionnant les travaux de sa 9e session ordinaire, présidée par Ibrahim Ghali, président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), les arrêts consécutifs de la cour de justice de l'Union européenne (CJUE) portant annulation de tout accord de ce genre, englobant les territoires, l'espace ou les eaux territoriales du Sahara Occidental sans le consentement du peuple sahraoui, à travers son unique et légitime représentant, le Front Polisario, affirmant, à ce propos, que les positions adoptées par la France et l'Espagne à ce sujet étaient "une violation manifeste de la loi européenne, du droit international et du droit humanitaire international".

La position de l'UE entrave les efforts consentis par l'émissaire onusien pour le Sahara Occidental, Horst Kohler ayant permis d'insuffler une nouvelle dynamique au processus de résolution du conflit, a estimé le secrétariat national du Front Polisario.

Evoquant la position de l'Espagne, le Front Polisario s'est félicité des conclusions de la Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) qui s'est tenue cette année à Madrid, des conclusions qui ont "consolidé l'efficacité du mouvement international de solidarité avec le peuple sahraoui et son combat juste".

Le secrétariat national du Front Polisario a salué la solidarité du peuple de l'Etat espagnol, rappelant la responsabilité juridique, historique et morale de ce dernier à l`égard du peuple sahraoui, en tant que force directrice légale du Sahara Occidental. L'Espagne doit jouer pleinement son rôle dans le parachèvement du processus de décolonisation du Sahara Occidental en permettant à son peuple d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et l'indépendance.


Lire aussi : Accord UE-Maroc: les eurodéputés Verts et gauche dénoncent un vote illégal


Le Front Polisario a salué par ailleurs, l`Armée de libération sahraouie dans ses "missions de protection des territoires libérés contre toutes les menaces ou dangers qui ciblent la sécurité et la paix de la nation et du citoyen, notamment à la lumière d'une politique Magrébine systématique, basée sur l'extension, l'agression et le trafic de drogue, ainsi que le soutien et l'encouragement des bandes du crime organisé et des groupes terroristes qui menacent la paix et la stabilité dans toutes la région".

Le Polisario a renouvelé son appel pour la libération des prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik, des étudiants prisonniers et de tous les prisonniers politiques détenus dans les prisons marocaines", et à dévoiler le sort des disparus sahraouis victimes de l'invasion militaire marocaine du Sahara Occidental depuis le 31 octobre 1975. Concernant les mines antipersonnel qui ont fait des milliers de victimes parmi les enfants du peuple sahraoui, le Polisario a demandé la destruction du mur construit par le Maroc.

Les efforts du CSI en faveur d'une solution au statu quo salués

Le Front Polisario a salué, en outre, les efforts déployés au niveau du Conseil de sécurité international (CSI) qui ont permis de solutionner le statuquo régnant dans le processus de règlement de la question sahraouie, tout en insistant sur la mise en œuvre urgente de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso).

Le communiqué de la 9e session du Secrétariat national du Front Polisario a dénoncé une nouvelle fois les graves violations des droits de l’Homme commises par l’occupant marocain, appelant l’ONU a assumer sa responsabilité et à intervenir rapidement, en dotant la MINURSO d'un mécanisme de protection des droits de l’Homme.


Lire aussi : Sahara Occidental: notre bataille au niveau de la justice européenne a changé le cours du conflit


Abordant la première conférence internationale des Mouvements de libération en Afrique abritée par le Front Polisario et la commémoration du centenaire de Nelson Mandela, le SN du Polisario a loué la position de principe de l’Union africaine (UA), en sa qualité de premier concerné par une affaire purement africaine et partenaire de l’ONU, réclamant le parachèvement de la décolonisation sur le continent africain.

Une démarche concrétisée par la décision du sommet de Nouakchott portant formation d'une troïka devant assurer le suivi et contribuer au processus de règlement. Dans ce contexte, le SN a salué l'appel lancé par l’UA aux deux Etats membres de l’organisation panafricaine, en l’occurrence la République sahraouie et le royaume du Maroc, pour des négociations directes de bonne foi et sans conditions préalables.

Le communiqué du Front Polisario a rappelé, par ailleurs, que l’adhésion du Maroc à l’UA requiert un engagement clair et complet de la part du royaume vis-à-vis des dispositions de l’acte constitutif de cette organisation. L’UA devant veiller à la stricte application de ses décisions, notamment le respect des frontières héritées à l’indépendance et le règlement pacifique des conflits entre ses Etats membres.

L'implication des peuples européens dans le pillage des richesses sahraouies déplorée
  Publié le : samedi, 22 décembre 2018 10:30     Catégorie : Monde     Lu : 5 foi (s)   Partagez