Niger: la base américaine de drones accuse un retard de six mois

Publié le : mercredi, 21 novembre 2018 19:39   Lu : 1 fois

 

WASHINGTON - Le projet de la base aérienne 201 au Niger, futur pôle des drones armés et d’autres aéronefs américains en Afrique, devrait accuser un retard de six mois et ne sera achevé que vers la mi-2019, a indiqué un responsable d’Africom.

"La base devrait initialement être opérationnelle d’ici à la fin de l’année mais les conditions météorologiques difficiles et les rigueurs de la région retardent son achèvement", a déclaré un responsable du commandement des Etats-Unis pour l’Afrique, cité par Air Force Times.

"La météo (saison des pluies) et d'autres complexités environnementales" sont à l’origine de ce retard minimal, a-t- il ajouté.

Selon de précédentes estimations d’Africom, le coût total de ce projet sera d’environ 100 millions de dollars, mais le commandement américain s’est abstenu de préciser si ce retard allait se traduire par une hausse des coûts de la réalisation.

La base devrait abriter à terme la mission américaine de drones qui opère actuellement à Niamey.

Les Etats-Unis et le Niger avaient conclu l’année dernière un mémorandum d’entente autorisant le déploiement de drones armés à partir de la capitale Niamey et d’Agadez.

L’armée américaine qui employait déjà au Niger des drones pour des besoins de renseignement avait poussé depuis quelques années pour que ces engins soient armés. L’embuscade à Tongo Tongo qui a coûté la vie à quatre soldats américains en octobre dernier a accéléré le déblocage de la situation.

Sur le terrain, le Pentagone a déployé 800 soldats au Niger, soit le deuxième plus important contingent d’Africom dans le continent après celui de Djibouti. Le total des effectifs militaires déployés en Afrique avoisine les 7.200 soldats.

Les Etats-Unis envisagent de réduire le nombre de leurs troupes en Afrique de 10 % pour les réaffecter à d’autres contingents afin de faire face à la Chine et à la Russie. Ce changement stratégique ne devrait pas affecter le rôle de la base militaire 201 au Niger.

"En Afrique de l’ouest nous allons moins mettre l’accent sur les conseils et l’assistance au niveau tactique et s’orienter résolument vers une approche plus stratégique", a déclaré le responsable d'Africom.

Les forces américaines prévoient de mener à partir de cette base des missions offensives au-delà des frontières de ce pays sahélien pour frapper des cibles en Libye, au Mali, au Tchad et au Nigeria.

L’accord passé entre Africom et le gouvernement nigérien a suscité l’inquiétude de la société civile qui dit craindre les risques de victimes collatérales civiles parmi les populations nomades de la région.

Niger: la base américaine de drones accuse un retard de six mois
  Publié le : mercredi, 21 novembre 2018 19:39     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez