Sahara Occidental: Le Front Polisario appelle à une reprise "immédiate" des négociations

Publié le : samedi, 28 avril 2018 11:43   Lu : 0 fois

NEW YORK- Le Front Polisario a appelé vendredi à la reprise "immédiate" du processus onusien, souhaitant que le renouvellement du mandat de la Minurso puisse servir de "levier" pour assurer un "retour rapide" des partis au conflit à la table des négociations.

Dans un communiqué publié juste après la prorogation du mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental de six mois, le Front Polisario a indiqué "prendre note de cette évolution en particulier la courte durée du renouvellement qui reflète la nécessité d’une reprise urgente du processus politique de l’ONU".

Le Front Polisario a réitéré à ce propos, son engagement à entrer dans un processus de négociations directes avec le Maroc, assorti de délais, pour permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination conformément à la doctrine des Nations Unies concernant la décolonisation.

La partie sahraouie relève que la résolution du Conseil de sécurité insiste sur la reprise des négociations sans préconditions et de bonne foi. 

"C’est un message clair et fort envoyé au Maroc qui a toujours assujetti tout engagement dans les négociations à des préconditions ", souligne le Front Polisario.

"Nous espérons que la prorogation du mandat de la Minurso de six mois servira de levier pour assurer un retour rapide à la table des négociations", a-t-il dit, réaffirmant que "le peuple sahraoui n’acceptera rien de moins que le plein respect de son droit légal à l'autodétermination et à l'indépendance". Et d’ajouter: "Nous restons optimistes quant aux efforts de l'Envoyé personnel pour le Sahara Occidental, Horst K?hler, mais le Conseil de sécurité doit faire face à l'intimidation du Maroc par une action ferme afin de réaliser de véritables progrès et de mettre un terme au chantage permanent du Maroc".

La partie sahraouie, a cependant regretté que la résolution de cette année ait donné du crédit aux allégations marocaines qui en fait ne sont qu’une "tactique évidente et prévisible, conçue pour détourner l'attention du Conseil de sécurité du processus politique".

Elle a rappelé à ce propos la déclaration du porte-parole du secrétaire général qui a réaffirmé le 19 avril dernier que la localité de Bir Lahlou ne faisait partie ni de la bande tampon d’El Guergarat ni de la zone restreinte tel que défini par l’accord militaire numéro 1 signé par les deux partis au conflit.

La présence administrative et militaire des sahraouis à Bir Lahlou ne contrevient pas aux termes de cessez-le-feu et à l’accord militaire, a-t-il tenu à préciser.

"Le Conseil de sécurité doit faire face à la menace du Maroc de recourir à la force (...) C'est en effet l'action déstabilisatrice à laquelle doit s’opposer toute la communauté internationale ", a soutenu le Front Polisario.

Sahara Occidental: Le Front Polisario appelle à une reprise "immédiate" des négociations
  Publié le : samedi, 28 avril 2018 11:43     Catégorie : Monde     Lu : 0 foi (s)   Partagez