Espagne: la mairie de la Oliva (iles canaries) réaffirme sa solidarité et sa coopération avec le peuple sahraoui

Publié le : jeudi, 15 mars 2018 15:27   Lu : 0 fois

MADRID - Le mairie de "la Oliva", Isai Blanco a réaffirmé l’engagement de la ville avec la cause sahraouie tant sur le plan institutionnel qu’à travers des projets de coopération et de solidarité à l’instar de plusieurs autres municipalités et régions espagnoles qui s’activent à acheminer la caravane humanitaire 2018 et aussi à travers des déclarations institutionnelles de soutien.

Dans une récente rencontre avec le délégué sahraoui dans l’archipel, Hamdi Mansor, et le président de l’association des Canaries amie avec le peuple sahraoui, Alberto Negrin, le maire Isai Blanco a souligné que le Conseil municipal qu’il préside "maintient son soutien au droit d’autodétermination du peuple sahraoui comme il a fait historiquement en faveur de cette lutte qui dure depuis plus de quarante deux ans."

La collaboration de ce conseil, a indiqué M. Blanco se situe à deux niveaux. "D’un coté, des projets de coopération et d’aide humanitaire et dans ce cadre, a-t-il dit   nous avons programmé deux voyages aux camps de réfugiés sahraouis dans les prochains mois pour s’enquérir sur le terrain des besoins de la population exilée et de l’autre côté nous allons proposer une motion de soutien à la cause sahraouie lors de la prochaine session plénière".

Le délégué du front Polisario dans l’archipel, Hamdi Mansor a souligné pour sa part l’importance de rendre plus visible la "lutte pour les droits légitimes de la population sahraouie et la dénonciation de l’exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental."

Dans ce cadre, a-t-il rappelé, "la récente décision de la CJUE qui a clairement conclu que l’accord de pêche entre l’Union européenne (UE) et le Maroc ne s’applique pas au territoire sahraoui". Dans ce sens a-t-il poursuivi, la fédération régionale des pêcheurs des Canaries a demandé au cours de cette semaine du gouvernement espagnol et de l’Union européenne de se conformer à la décision de la CJUE.

Le délégué sahraoui a également demandé "le soutien du peuple canarien à sa juste cause et l’application des résolutions des Nations unies pour la tenue d’un référendum d’autodétermination qui permettra au peuple sahraoui contraint à l’exil depuis plus de 42 ans, à décider librement et démocratiquement de son avenir", tout en réitérant sa confiance au nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Horst K?hler pour trouver "le plu tôt possible une solution à cette situation laquelle est à l’origine, le résultat d’un processus de décolonisation non achevé et défectueux de la part de l’Etat espagnol".

La décision récente de la Cour de justice de l'UE (CJUE) qui a clairement stipulé que l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc ne s’applique pas au Sahara occidental vient conforter le mouvement de solidarité qui multiplie ses actions politiques et humanitaires pour soutenir la cause sahraouie.

Dans ce sens des parlements ainsi que des députés espagnols revendiquent le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui et la nécessité de respecter les décisions de justice et les résolutions internationales pour que cette population ait le droit de s’exprimer sur son avenir tout en exigeant de leur gouvernement d’augmenter les aides humanitaires destinées aux réfugiés sahraouis et d’adopter une position active, en tant que membre du conseil des droits de l’Homme de l’ONU pour atteindre une solution juste, durable et définitive au conflit sahraoui.

 

Des associations et municipalités solidaires plus que jamais avec le peuple sahraoui

 

En dépit du manque de moyens financiers, les associations espagnoles amies avec le peuple sahraoui s’activent à collecter les fonds nécessaires en collaboration avec des Conseils municipaux afin de répondre aux besoins de la population réfugiée sahraouie. "Dans ce sens, la ville de Santander vient de faire don de deux bus qui partiront ce vendredi aux camps de réfugiés", a indiqué le maire Gema Igual. Les deux bus seront chargés de produits hygiéniques non périssables, de fournitures scolaires et de bureau, ainsi que des pièces de rechange.

Par ailleurs des associations telles que "Amal Esperanza El Puerto", "Salam Paz de Cadix", "Sahara libre Rota" et du "Campo de Gibraltar" ont annoncé le départ imminent de plusieurs camions chargés d’aide humanitaire pour les réfugiés sahraouis. "Au total, les camions sont chargés de 72 tonnes d'aide, dont 42 sont des aliments non périssables alors que le reste est constitué de médicaments et de matériel destiné à divers projets sociaux, éducatifs et de santé", a-t-on précisé.

Dix huit autres associations amies avec le peuple sahraoui de la communauté de Madrid viennent également d’envoyer trois camions chargés de 20 tonnes de denrées alimentaires et du matériel hygiéniques. Selon ces associations "il est nécessaire de répondre aux besoins de base qui ne sont pas couverts par les programmes du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM)".

Espagne: la mairie de la Oliva (iles canaries) réaffirme sa solidarité et sa coopération avec le peuple sahraoui
  Publié le : jeudi, 15 mars 2018 15:27     Catégorie : Monde     Lu : 0 foi (s)   Partagez