Conflit du Sahara occidental: Kohler appelé à accélérer la reprise des négociations Maroc-Front Polisario

Publié le : dimanche, 22 octobre 2017 19:47   Lu : 11 fois

VITRY-SUR-SEINE (Ile-de-France) - La 42e Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) a appelé dimanche, au terme de ses travaux de deux jours, l’Envoyé personnel  du SG de l’ONU, Horst K?hler, à accélérer le processus pour la reprise des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario, saluant, à cet effet, son déplacement dans la région.

Horst K?hler a été nommé le 16 août dernier en qualité d’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental. Il a visité depuis dimanche dernier le Maroc, les camps des réfugiés sahraouis et l'Algérie avant de se rendre en Mauritanie, dans le cadre d’une visite pour relancer les négociations entre les deux parties en conflit (le Marco et le Front Polisario), après cinq années de gel, dû aux blocages par le Maroc.

Par ailleurs, la conférence a rappelé que le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui "doit demeurer la centralité absolue des résolutions onusiennes", déplorant, à ce titre, "l'inaction  de l’Assemblée Générale de l’ONU et du Conseil de sécurité".

"Nous dénonçons également l’incohérence de la communauté internationale qui continue de considérer le Maroc comme un interlocuteur ‘acceptable’ alors qu’il s’agit de l’occupant", a indiqué le texte final, adopté à l’issue des travaux tenus samedi et dimanche à Vitry-sur-Seine (sud de Paris), relevant que cette "contradiction  inacceptable doit être constamment rappelée à nos interlocuteurs politiques".

A cet effet, la conférence préconise d’organiser la préparation d’une nouvelle offensive vers la IVe Commission de l’ONU et de préparer des dossiers qui seront défendus par des Etats membres de celle-ci, en vue d’étendre et amplifier les responsabilités du Secrétaire général en matière d’éducation, de culture et de défense des droits des Sahraouis.

En outre, la conférence a considéré qu’en Europe, de nouvelles opportunités de plaidoyer apparaissent dans la mesure où le nouveau SG des Nations unies et son Envoyé spécial sont, tous deux, Européens.

C’est dans ce sens, qu’elle s’engage à interpeller la Commission européenne et le Conseil européen afin qu’ils clarifient la manière dont ils vont mettre en oeuvre l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) du 21 décembre 2016, dénonçant  toute tentative de la part de l’UE de passer outre ou de contourner l’arrêt de la Cour, des tentatives visant la poursuite du pillage des ressources du territoire du Sahara occidental occupé.

Les participants ont appelé, dans un cadre plus globale, l’Union européenne à se positionner en tant que partenaire sérieux de l’Union africaine et de l’ONU pour solutionner, dans le cadre du droit international, "un conflit  qui n’a que trop duré".

La 43e EUCOCO aura lieu en novembre 2018 à Madrid, a-t-on annoncé.

Conflit du Sahara occidental: Kohler appelé à accélérer la reprise des négociations Maroc-Front Polisario
  Publié le : dimanche, 22 octobre 2017 19:47     Catégorie : Monde     Lu : 11 foi (s)   Partagez