L'escalade à la mosquée al-Aqsa nécessite une position politique arabe et musulmane forte et unie

Publié le : samedi, 22 juillet 2017 09:14   Lu : 17 fois
L'escalade à la mosquée al-Aqsa nécessite une position politique arabe et musulmane forte et unie
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Plusieurs acteurs politiques et civils palestiniens et algériens ont affirmé, dans le cadre d'un sit-in de solidarité intitulé "le vendredi de la colère", que l'escalade israélienne dans la mosquée al-Aqsa nécessite aujourd'hui une position arabe et musulmane unie, mettant l'accent sur l'impossibilité d'instaurer la paix et la stabilité dans la région sans le recouvrement d'El-Qods à ses habitants. 

Lors de ce sit-in organisé par l'ambassade de l'Etat de Palestine à Alger, en signe de protestation contre les violations et agressions commises par les forces de l'occupation israéliennes, le mouvement palestinien "Fatah" a appelé à "adopter une position politique forte et unie qui mettra un terme aux dépassements du gouvernement israélien qui tente de judaïser et de diviser El-Qods et les lieux sacrées qui s'y trouvent, à leur tête, la mosquée al-Aqsa". 

Pour sa part, l'ambassadeur de l'Etat de Palestine à Alger, Louai Aissa, a indiqué dans une allocution prononcée lors de ce sit-in, que le peuple palestinien est aujourd'hui sur la voie de "la bataille du retour pour affronter l'occupant israélien", mettant l'accent sur la nécessité d'unir le rang palestinien, et qui est, selon l'ambassadeur, "une condition pour remporter sa victoire dans cette bataille".

Qualifiant la situation dans les territoires palestiniens occupés de "dangereuse", le diplomate palestinien a émis le vœu de voir "l'émoi" suscité parmi la nation arabe et musulmane se transformer en "une question concrète". 

M. Laoui a salué, en outre, "le rôle de leader", joué depuis toujours par le peuple et gouvernement algériens en vue de soutenir la cause palestinienne. 

Le représentant du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Salah Mohamed, a affirmé de son côté, "la nécessité d'une unité palestinienne dans cette étape décisive de l'histoire de la cause palestinienne". 

A noter que plusieurs acteurs politiques algériens ont pris part à cette manifestation de solidarité avec le peuple palestinien en vue de protester contre les violations israéliennes commises dans la moquée d'Al-Aqsa, à l'instar du membre de bureau politique du Front de libération nationale (FLN), Sadek Bouguettaya, ainsi que le Secrétaire général du parti de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli. 

La tension est montée d'un cran depuis l'installation par l'occupant israélien de détecteurs de métaux aux entrées de l'esplanade des Mosquées.

L'escalade à la mosquée al-Aqsa nécessite une position politique arabe et musulmane forte et unie
  Publié le : samedi, 22 juillet 2017 09:14     Catégorie : Monde     Lu : 17 foi (s)   Partagez