Le comité belge de soutien au mouvement populaire dans le Rif appelle à  l'annulation du mandat d'arrêt contre Zefzafi

Publié le : dimanche, 28 mai 2017 17:43   Lu : 17 fois
Le comité belge de soutien au mouvement populaire dans le Rif appelle à  l'annulation du mandat d'arrêt contre Zefzafi
APS PHOTOS © 2017

BRUXELLES- Le comité belge de soutien au mouvement  populaire dans le Rif a appelé dimanche les autorités marocaines à annuler  le mandat d'arrêt lancé contre le leader de la contestation "Hirak errif",  Nacer Zefzafi et à "écouter la voix de la raison".

Ce comité a exhorté, dans un communiqué, les autorités marocaines à éviter  "l'escalade et les représailles", soutenant que les forces de sécurité  marocaines sont coupables de "violations des droits de l'homme" lors de  leurs tentatives pour arrêter l'activiste Zefzafi.

Le comité belge de soutien au mouvement populaire dans le Rif a regretté  "le recours à la force et à la violence" par les forces de sécurité  marocaines qui ont, ainsi, "répété les scènes de violence de 1958 et 1959 à  travers la démonstration de la force", dénonçant "l'utilisation  d'hélicoptères des services de sécurité pour survoler le Rif, à basse  altitude, afin d'intimider les Rifains".

Il a rappelé, dans ce contexte, que les habitants du Rif expriment  pacifiquement, depuis 7 mois déjà, leur désir du changement, mais "hélas,  l'Etat a préféré répondre par la force, un choix contraire aux aspirations  des Rifains".

Ce comité a salué, en outre, la décision de l'activiste Nacer Zafzafi et  des Rifains de boycotter les mosquées devenues "une tribune pour propager  les thèses de l'Etat en violation de l'article 7 qui interdit  l'intervention des hommes de religion dans la politique".

Nacer Zefzafi, le leader du mouvement baptisé "Hirak errif" est recherché  depuis vendredi soir par la justice marocaine. Il est accusé d'avoir  "interrompu le prêche de l'Imam lors de la prière du vendredi" à la mosquée  d'El-Hoceïma.

Un mandat d'arrêt de la justice a été émis par le procureur d'El-Hoceïma,  qui a ordonné vendredi soir "l'ouverture d'une enquête et l'arrestation de  Nacer Zefzafi" après que celui-ci ait fait "entrave, en compagnie d'un groupe d'individus, à la liberté du culte dans la mosquée".

 

La tentative d'arrestation de Nacer Zefzafi a été empêchée par ses  sympathisants, et des heurts ont éclaté depuis entre les forces de l'ordre  déployées à El-Hoceima et les jeunes protestataires.

Le comité belge de soutien au mouvement populaire dans le Rif appelle à  l'annulation du mandat d'arrêt contre Zefzafi
  Publié le : dimanche, 28 mai 2017 17:43     Catégorie : Monde     Lu : 17 foi (s)   Partagez