Une pétition lancée en France pour rendre visibles les prisonniers palestiniens en grève de la faim

Publié le : mercredi, 24 mai 2017 19:34   Lu : 5 fois
Une pétition lancée en France pour rendre visibles les prisonniers palestiniens en grève de la faim
APS PHOTOS © 2017

PARIS - Une pétition a été lancée mercredi en France pour rendre visibles les prisonniers palestiniens politiques en grève de la fin dans les geôles d’Israël dont il occupe les territoires palestiniens depuis presque 70 ans.

Plusieurs dizaines d'universitaires et de journalistes spécialistes du Proche et Moyen-Orient ont appelé à  s'engager pour que les médias informent sur la tragédie des prisonniers palestiniens en grève de la faim et pour que le nouveau président (Emmanuel Macron) et le nouveau gouvernement exercent les pressions nécessaires sur les autorités  israéliennes.

Depuis le 17 avril, rappelle-t-on, entre 1 600 et 1 800 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim pour exiger, en priorité, des conditions de détention  plus dignes. Jusqu’à ce jour, 6 500 palestiniens sont détenus dans les prisons militaires israéliennes, dont 536 dans le cadre d’une détention dite administrative, c’est-à-dire sans  qu’ils aient été formellement inculpés ou jugés, rappellent les auteurs de la pétition.

Les chercheurs et journalistes signataires de la pétition, dont Olivier Le Cour Grandmaison, Dominique Vidal et Alain Gresh, ont souligné qu’ils ne pouvaient  plus (se) taire face au danger de mort qui menace, comme une épée de Damoclès, les prisonniers palestiniens engagés dans une grève de la faim de plus en plus dure.

Il est des moments comme celui-là où la distance nécessaire du chercheur et du journaliste par rapport à son terrain de travail doit laisser place à l'engagement, ont-ils affirmé, appelant les médias à briser  le mur du silence  et à informer l'opinion  sur la tragédie qui se joue en Israël-Palestine.

Ces chercheurs appellent également le nouveau président français et son gouvernement à  exercer les pressions nécessaires sur les autorités israéliennes, estimant qu’il est  plus qu’urgent  d’agir, avant que Marwan Barghouti, leader palestinien et initiateur du mouvement de grève de la faim,  ne devienne le Bobby Sands de notre époque .

Des milliers de Palestiniens manifestent en Cisjordanie et dans la bande de Gaza en signe de solidarité. Le 23 mai, un appel à la grève générale a été massivement suivi, symbole du caractère populaire du mouvement.

Jeudi, un grand rassemblement de solidarité avec les prisonniers palestiniens sera organisé à Paris, à l’occasion de la Journée internationale de grève de la faim, pour que la France agisse  en urgence pour le respect de leurs droits et la satisfaction de leurs revendications.

Une pétition lancée en France pour rendre visibles les prisonniers palestiniens en grève de la faim
  Publié le : mercredi, 24 mai 2017 19:34     Catégorie : Monde     Lu : 5 foi (s)   Partagez