Française tuée au Maroc: suspicions sur un "mobile terroriste"

Publié le : mercredi, 19 janvier 2022 12:13   Lu : 106 fois

RABAT- Des suspicions sur un "mobile terroriste" planent sur l'assassinat d'une ressortissante française près d'Agadir, dans le sud du Maroc, ont rapporté lundi soir des médias.

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) "a été chargé de l'enquête dans cette affaire sous la supervision du procureur du roi près de la Cour d'appel de Rabat en raison de suspicions sur un mobile terroriste du crime", a déclaré lundi soir une source proche de l'enquête à l'AFP.

Une ressortissante française de 79 ans a été tuée samedi dans un marché de Tiznit à l'aide d'une arme blanche. Elle résidait dans un camping proche de cette petite ville.

Un suspect âgé de 31 ans a été arrêté le jour même à Agadir, à quelques kilomètres seulement du lieu du crime.

Il est également soupçonné d'avoir commis "une tentative d'assassinat" d'une Belge à Agadir, avait révélé samedi la police marocaine.

La ressortissante belge a été blessée à l'arme blanche et hospitalisée dans cette ville touristique. Ses jours ne sont pas en danger.

La Direction générale de la Sûreté nationale marocaine n'avait pas hésité à affirmer que le suspect, sous le coup d'une enquête antiterroriste dorénavant, avait été admis dans un hôpital psychiatrique "du 25 septembre au 25 octobre 2021".

Ancien chef de bureau de l'agence de presse espagnole (EFE) au Maroc, Javier Otazu avait critiqué les conclusions de la police marocaine, mettant en doute la véracité de sa version.


Lire aussi: Maroc: une ressortissante française de 79 ans assassinée au sud-ouest du pays


"Le Maroc démantèle souvent des cellules terroristes, mais lorsque des attentats contre des étrangers sont enregistrés, leurs auteurs sont systématiquement +aliénés+ ou +déséquilibrés+. Le dernier +fou+ a tué une Française avec une hache puis agressé une Belge", avait réagi le journaliste espagnol sur son compte Twitter.

A la suite du meurtre de la septuagénaire, le ministère français des Affaires étrangères a "recommandé de faire preuve de vigilance dans l'ensemble des lieux publics et lors des déplacements au Maroc", dans un conseil aux voyageurs posté sur le site internet de l'ambassade de France au Maroc.

Le meurtre de la ressortissante française rappelle le climat d'insécurité qui règne au Maroc où des affaires similaires avaient auparavant porté un coup dur au secteur du tourisme dans le pays.

En décembre 2018, deux ressortissantes scandinaves, en visite au Maroc, ont été sauvagement assassinées par un Marocain et ses deux complices, soupçonnés de commettre leur crime au nom de l'organisation terroriste autoproclamée "Etat islamique" (EI/Daesh).

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été égorgées alors qu'elles campaient sur un site isolé dans le Haut-Atlas, une région montagneuse du sud du Maroc.

 

Française tuée au Maroc: suspicions sur un "mobile terroriste"
  Publié le : mercredi, 19 janvier 2022 12:13     Catégorie : Monde     Lu : 106 foi (s)   Partagez