Haschich marocain: nouvelles stratégies des trafiquants pour échapper à la police espagnole

Publié le : dimanche, 16 janvier 2022 12:31   Lu : 94 fois

MADRID - Les trafiquants de haschich marocain opérant au détroit de Gibraltar ont adopté de nouvelles stratégies en utilisant des voiliers et de nouveaux itinéraires pour faire face à la pression de la police espagnole qui mène une lutte acharnée contre le crime organisé au sud du pays, ont rapporté des médias locaux.

"Mettre fin au trafic de haschich dans le Campo de Gibraltar et, en général, en Andalousie, est impossible. Notre travail est de tenir ces organisations à distance, de les faire réfléchir deux fois avant de faire du trafic dans notre pays", ont déclaré des sources policières au journal espagnol Eltaquigrafo.

"Nous vivons à quelques kilomètres du premier producteur mondial de haschisch (le Maroc), c'est pourquoi les organisations criminelles choisissent l'Espagne comme première destination pour ensuite transporter la drogue aux quatre coins du monde", ont ajouté les mêmes sources qui ont été interrogées sur les mafias du haschich sur la côte andalouse.

La police espagnole précise que "la pression constante" exercée sur ces narcotrafiquants les a contraints à adopter de "nouvelles stratégies, itinéraires et moyens de transport" pour échapper à la surveillance de la police anti-drogue.

Compte tenu des résultats des saisies, opérations et arrestations dans le Campo de Gibraltar et la Costa del Sol, deux des régions les plus durement touchées par le crime organisé et les mafias du haschisch, les trafiquants de drogue ont été contraints de chercher de nouvelles ressources et de se déplacer vers d'autres villes, comme Séville ou Huelva, soulignent les mêmes sources.

La nouvelle stratégie de ces narcotrafiquants est de transporter la drogue par bateaux ou  voiliers.

La police espagnole a récemment démantelé "une organisation criminelle bulgare qui tentait de transporter 30 tonnes de haschisch sur 12 voiliers en provenance du Maroc vers la Bulgarie".

Elle a aussi constaté un changement de méthode chez ces narcotrafiquants qui perdent désormais plus de temps en pleine mer, "jusqu'à ce qu'ils s'assurent que la voie est libre et qu'ils peuvent accoster".

La police espagnole souligne que tous ces changements sont le résultat d'une pression policière qui, depuis 2018, s'exerce de manière particulière et directe dans les points les plus conflictuels du détroit de Gibraltar et de la province de Malaga.

Le trafic de drogue en provenance du Maroc ne cesse de défrayer la chronique et des saisies de quantités importantes de haschich sont souvent signalées.

Le 8 janvier courant, la police espagnole avait annoncé avoir interpellé une trentaine de trafiquants de drogue marocains, espagnols et d'autres nationalités impliqués dans un réseau criminel international de trafic de stupéfiants.

Les personnes arrêtées, dont au moins 4 femmes, avaient formé un groupe criminel dédié à l'exploitation sexuelle de mineures qui devaient se prostituer et vendre des stupéfiants.

Et début janvier, le service de surveillance douanière de l'Agence espagnole des impôts était intervenu dans les eaux à l'est du détroit de Gibraltar pour saisir un bateau semi-rigide qui transportait près de cinq tonnes de haschich et a procédé à l'arrestation de ses trois membres d'équipage, tous de nationalité marocaine.

En septembre dernier, la police espagnole avait annoncé la saisie, près de la ville de Grenade, de 26 tonnes de cannabis à bord d'un camion en provenance du Maroc. Et en juin dernier, l'ONU avait affirmé que la résine de cannabis faisant l'objet d'un trafic mondial provenait principalement du Maroc.

 

 

Haschich marocain: nouvelles stratégies des trafiquants pour échapper à la police espagnole
  Publié le : dimanche, 16 janvier 2022 12:31     Catégorie : Monde     Lu : 94 foi (s)   Partagez