Des médias abordent de nouveau les amitiés "sulfureuses" du roi Mohamed VI

Publié le : mercredi, 12 janvier 2022 14:17   Lu : 102 fois

MADRID - Les liens de proximité entre le roi du Maroc Mohamed VI et les frères Ezaitar continuent de faire jaser, et les privilèges dont ils jouissent auprès du palais royal, cette fois-ci en pleine pandémie, n'en finissent pas d'irriter les populations et d'interpeller l'opinion publique marocaine, selon des médias.

Cette semaine, c’est le journal espagnol El Pais qui s’est intéressé aux faveurs réservées par le roi aux trois frères allemands d'origine marocaine. Il s'agit d’Abu Bakr, Ottman et Omar Azaitar, spécialistes des arts martiaux mixtes. Les Azaitar sont nés dans la ville allemande de Cologne, de parents originaires d'Al-Hoceima (nord du Maroc). Depuis leur entrée au Palais, en avril 2018, ils occupent le devant de la scène.

Le dernier incident dans lequel sont impliqués les frères Azaitar est survenu après que les autorités marocaines ont décrété le 28 novembre l'annulation de tous les vols vers le Maroc en raison de la pandémie de Covid-19. La nouvelle a provoqué un grand malaise chez des milliers de ressortissants marocains bloqués à l'étranger jusqu'à nouvel ordre.

Aujourd'hui, il est encore impossible d'accéder au pays par les aéroports, une mesure de prévention sanitaire qui touche la grande majorité des 36 millions de Marocains, touristes et étrangers résidents au Maroc... excepté Ottman Azaitar.

Le 10 décembre, le site français Mediapart publia un article dans lequel il affirmait qu'"Ottman Azaitar, l'un des trois frères germano-marocains, s'était envolé pour le Maroc le 8 décembre dans un avion des Forces armées (royales marocaines)". Bien qu’il soit retiré par le site, l'article a été repris presque dans son intégralité le lendemain par la presse marocaine. Le média espagnol El Confidencial s'est également fait l'écho de la nouvelle le 14 décembre.

L'influence grandissante des frères inquiète l'opinion publique marocaine. Au point qu'en mai dernier, un site électronique marocain a dressé un casier judiciaire peu reluisant des frères, Abou Bakr particulièrement, le plus proche du monarque.

"Escroquerie informatique, conduite sans permis, atteinte à l'intégrité physique entraînant une incapacité permanente, trafic de drogue, vol, contrefaçon et résistance aux forces de l'ordre", énumère-t-il.    L'article, sans aucune signature, indiquait aussi que le comportement et les signes de richesse des trois frères étaient "une bombe à retardement".

Un autre site soulignait en décembre dernier que le vrai problème que présentent les Azaitar n'est pas celui du luxe dont ils se vantent sur les réseaux sociaux, mais le manque de respect des règles. Il assure que les "faveurs" dont ils bénéficient cultivent un "sentiment d'injustice".

Concernant le vol qu’aurait pris Ottman Azaitar, l’on s’interroge : "Que dire à ces milliers de Marocains bloqués à l'étranger, qui ont de sérieuses raisons de rentrer, voire graves pour certains d'entre eux ?".

Des médias abordent de nouveau les amitiés "sulfureuses" du roi Mohamed VI
  Publié le : mercredi, 12 janvier 2022 14:17     Catégorie : Monde     Lu : 102 foi (s)   Partagez