Maroc: écoles sans infrastructures, le rendement et la santé des élèves mis à rude épreuve 

Publié le : jeudi, 02 décembre 2021 23:11   Lu : 1 fois

RABAT - Le manque d'infrastructures dans les établissements scolaires (trois paliers confondus) affecte fortement la santé et le rendement scolaire des élèves au Maroc, selon un rapport du Conseil supérieur de l’éducation du pays.

Dans un récent rapport sur "l'évaluation du rendement des élèves" - repris par des médias locaux - le Conseil a souligné qu'un nombre important d'élèves au Maroc reçoivent des cours dans des établissements scolaires "ne disposant pas d'infrastructures de base comme l'électricité, les sanitaires et l'eau potable".

Le rapport affirme que "plus de 15 % des élèves du primaire et 7 % des élèves du moyen et du secondaire poursuivent leurs études dans des écoles sans eau potable et 14 % d'entre eux fréquentent des établissements dépourvus de toilettes". Ce manque criant en infrastructures dans les établissements scolaires renseigne sur la précarité qui y règne et cette situation "ne peut que nuire à la vie au sein de l'école et affecter la santé et la qualité de vie scolaire des élèves, ceci en sus du risque de propagation de certaines maladies", alerte le rapport.

Le même document prévient également que "l'environnement scolaire inapproprié affecte négativement le niveau d'éducation de ces enfants et adolescents et leur confiance en eux".

Le document indique en outre que "16 % des élèves de sixième année primaire, et 20 % des élèves de troisième année préparatoire fréquentent des établissements non raccordés au réseau électrique".

Dans ce contexte, le Conseil supérieur de l'éducation, déclare que "93 % des élèves du primaire et 74 % des collégiens vont à l'école à pied". Les élèves du primaire sont les plus touchés par ce manque en matière de transport scolaire sachant qu'ils parcourent une demi-heure et plus de marche pour rejoindre leur établissement.

Les ressources numériques laissent toujours à désirer, comme le souligne le rapport du Conseil: "La plupart des écoles primaires et collèges ne sont pas dotées de moyens numériques".

S'agissant des conditions sociales, les choses vont aussi mal, comme le révèle le conseil dans son rapport : "Un tiers des élèves, qu'ils soient au primaire ou au collège, vivent dans un logement précaire, tandis que 5 % d'entre eux vivent dans des logements informels et habitations illicites, et 18 % sont en co-location".

Le même rapport dévoile en outre qu'un tiers des parents d'élèves du primaire et un quart des collégiens, sont analphabètes. 7 % des parents d'élèves du primaire et 8 % des collégiens ont atteint le niveau baccalauréat. 

Maroc: écoles sans infrastructures, le rendement et la santé des élèves mis à rude épreuve 
  Publié le : jeudi, 02 décembre 2021 23:11     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez