Lopis: donner à la femme les moyens matériels et moraux pour contrer l'extrémisme

Publié le : jeudi, 25 novembre 2021 13:06   Lu : 9 fois

NIAMEY- Le secrétaire général de la Ligue des oulémas, prêcheurs et imams du Sahel (Lopis), Lekhemissi Bezaz, a appelé, jeudi à Niamey (Niger), à donner à la femme tous les moyens matériels et moraux afin qu'elle puisse contribuer efficacement à la lutte contre la radicalisation et l'extrémisme.

Intervenant à l'ouverture du 13e atelier de la Lopis sur le thème "Rôle de la femme dans la prévention de la radicalisation et l'extrémisme religieux", M. Bezaz a souligné l'impératif de donner à la femme "tous les moyens matériels et moraux pour qu'elle puisse jouer pleinement son rôle dans la prévention contre ce phénomène de la violence".

"Pour ce faire, nous devons nous inspirer de toutes les expériences qu’a connues la région et c’est pourquoi nous multiplions nos rencontres, qui tentent de capitaliser certaines de ces expériences qui ont été couronnées de réussite", s'est-il félicité.

M.Bezaz a indiqué que "la femme constitue la moitié de la société et c’est aussi elle qui a enfanté l’autre partie et a veillé à son éducation", estimant, dans ce sens, que "quiconque aspire à bâtir une nation, doit promouvoir d'abord la femme qui engendre puis éduque des hommes, qui sont les futurs bâtisseurs des nations".

Il a expliqué que dans les sociétés, dont les civilisations se sont illustrées, "la femme n’a jamais été éloignée de la direction et de l’orientation, en étant entre autre conseillère, éducatrice et enseignante à commencer par l’époque de la révélation".

"La femme peut-elle contribuer à une production de l’extrémisme et de la radicalisation ?", s'interroge l'intervenant, pour qui "Il est clair qu’elle le pourrait si elle souffre d’un déficit en matière d’instruction et si elle subit des contraintes que lui impose le milieu dans lequel elle a évolué".

"Si vous ajoutez à cela une situation économique précaire et des politiques qui la marginalisent, elle peut devenir un vecteur de l’extrémisme", a-t-il ajouté, appelant à promouvoir la femme afin de contribuer à lutter efficacement contre le fléau.

Il a enfin exprimé son espoir de voir les participants à cet atelier apporter, par leurs contributions, les solutions permettant d’atteindre cet objectif.

La Lopis compte des imams, prêcheurs et oulémas de 11 pays membres, en l'occurrence les huit pays membres permanents de l'Unité de fusion et de liaison des pays du Sahel (UFL) (Algérie, Burkina Faso, Libye, Mauritanie, Mali, Niger, Nigeria et Tchad), et trois pays observateurs dans ladite Unité (Guinée, Sénégal et Côte d'Ivoire).

Lopis: donner à la femme les moyens matériels et moraux pour contrer l'extrémisme
  Publié le : jeudi, 25 novembre 2021 13:06     Catégorie : Monde     Lu : 9 foi (s)   Partagez