Débat au Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Moyen-Orient et en Palestine

Publié le : mardi, 19 octobre 2021 16:15   Lu : 35 fois
Débat au Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Moyen-Orient et en Palestine

NEW YORK (Nations unies) - Le Conseil de sécurité de l'ONU tient mardi un débat public trimestriel consacré à la situation au Moyen-Orient et aux derniers développements survenus en Palestine, en particulier à El-Qods et en Cisjordanie occupées.

Cette réunion verra la participation du coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, des représentants de l'entité sioniste et de l'Etat observateur de Palestine, des représentants de la société civile ainsi que des membres du Conseil de sécurité. Les Etats non membres, en revanche, soumettront leurs déclarations par écrit.

Wennesland et plusieurs membres du Conseil feront référence à la situation en Cisjordanie et appelleront à la cessation des attaques contre les civils et des démolitions de structures appartenant à des Palestiniens ainsi qu'à la situation financière désastreuse de l'Autorité palestinienne.

Le ministre palestinien des Finances, Shukri Bishara, a mis en garde contre une nouvelle aggravation probable de la situation financière de l'Autorité palestinienne si Israël ne débloquait pas les fonds fiscaux qu'il a retenus.

Wennesland a expliqué qu'"Israël continue de déduire un montant équivalent à ce qui est calculé comme payé par l'Autorité palestinienne aux familles des prisonniers", ce qui rend difficile pour l'Autorité palestinienne de faire face aux paiements de protection sociale et de payer les salaires des fonctionnaires. 

Il devrait également informer les membres du Conseil de l'état de la reconstruction à Ghaza et des mesures prises par l'ONU, et les membres de la communauté internationale pour améliorer la situation humanitaire, alors qu'il avait déclaré lors de son exposé du mois d'août au Conseil, que "l'état des finances de l'Autorité palestinienne reste précaire". 

Selon le dernier rapport du secrétaire général de l'ONU sur l'application de la résolution 2334, entre le 12 juin et le 27 septembre, 302 bâtiments appartenant à des Palestiniens ont été démolis ou saisis par les autorités israéliennes ou démolis par leurs propriétaires pour éviter les frais de démolition, provoquant le déplacement de 433 personnes.

Selon les données provisoires recueillies par le bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 21 structures supplémentaires ont été démolies en Cisjordanie entre le 28 septembre et le 15 octobre.

Les membres du Conseil devraient, par ailleurs, souligner l'importance du dialogue entre les parties pour éviter des mesures qui pourraient conduire à une recrudescence de la violence. Certains orateurs pourraient également faire référence à des réunions récentes entre des responsables israéliens et palestiniens.

Certains membres pourraient évoquer la prochaine réunion du Comité de liaison ad hoc (AHLC), qui doit avoir lieu en novembre. L'AHLC est un comité de 15 membres qui coordonne l'aide au développement au peuple palestinien au niveau politique et est présidé par la Norvège, membre du Conseil.Pour rappel, le Conseil de sécurité s'est réuni pour la dernière fois le 29 septembre sur la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne.

Débat au Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Moyen-Orient et en Palestine
  Publié le : mardi, 19 octobre 2021 16:15     Catégorie : Monde     Lu : 35 foi (s)   Partagez