La communauté internationale appelée à protéger les enfants palestiniens de l'occupation

Publié le : mardi, 01 juin 2021 19:04   Lu : 4 fois
La communauté internationale appelée à protéger les enfants palestiniens de l'occupation

ALGER- Les participants au Forum de la mémoire ont appelé, mardi à Alger, la communauté internationale à protéger les enfants palestiniens des crimes de l'occupation sioniste pour que le massacre où 67 enfants sont tombés en martyrs lors de la dernière agression ayant ciblé la ville de Ghaza ne se reproduise plus.

Organisé par l'ambassade de Palestine à Alger en collaboration avec l'Association Machaal Echahid et le Comité populaire de solidarité avec le peuple palestinien à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de l'enfance et en solidarité avec l'enfant palestinien, le forum de la mémoire a vu la participation du Croissant rouge algérien (CRA), d'un représentant du Conseil de la Nation, des moudjahidine et d'enfants de chouhada.

Dans une déclaration à l'APS, l'ambassadeur de l'Etat de Palestine, Amine Makboul a appelé la communauté internationale à protéger les enfants assassinés quotidiennement en Palestine, faisant référence aux 67 enfants palestiniens tombés en martyrs.

Un rassemblement de solidarité s'impose pour protéger les enfants palestiniens, a souligné M. Makboul, ajoutant "en cette Journée mondiale de l'enfance, nous appelons la communauté internationale, les organisations des droits de l'Homme et l'ONU à adopter une position ferme à l'égard des massacres perpétrés contre les Palestiniens".

Il est temps que le monde adopte une position ferme pour protéger les enfants, a-t-il martelé, soulignant que cette protection exige des mesures opérationnelles et effectives pour dissuader l'occupation de perpétrer ces crimes et ces massacres.

Dans une déclaration à l'APS, le président de l'association Machaal Echahid, Mohamed Abbad a souligné "la nécessité  de protéger l'enfant palestinien qui a perdu le droit à la vie", imputant aux organismes internationaux, avec à leur tête l'ONU et le Conseil de sécurité, la responsabilité de protéger ces enfants qui souffrent des affres de l'occupation israélienne.

"L'enfant est la plus grande victime de la guerre et paye le prix fort", a-t-il dit, ajoutant que cet enfant qui ne vit pas son enfance deviendra un héro et militera pour l'établissement de son état indépendant, avec pour capitale Al Qods.

De son côté, le président du Comité populaire de solidarité avec le peuple palestinien, en cours de création, Taher Dilmi a appelé les instances internationales et les organisations non-gouvernementales (ONG) de défense des droits de l'homme à accorder un intérêt particulier à l'enfant palestinien qui subit des crises psychologiques, éducatives et pédagogiques, exhortant ces instances internationales, notamment l'ONU et le Conseil de sécurité pour un meilleur accompagnement des enfants palestiniens.

Il a en outre plaidé pour des mesures pratiques garantissant les droits fondamentaux des enfants en Palestine, afin de mettre un terme aux massacres de l'occupation sioniste.

Le président du Comité a également fait état d'une initiative visant à assurer l'accompagnement des enfants palestiniens à travers la construction de structures dédiées à l'accompagnement psychologique, et ce dans le cadre du soutien de la société civile et de l'Etat algériens au peuple palestinien.

Assurant que les positions de l'Algérie envers la cause palestinienne sont "claires et cruciales", M. Dilmi a indiqué que ces positions dénotent de la conviction du peuple algérien, toutes franges confondues, de cette cause.

Pour sa part, la présidente du Croissant rouge algérien (CRA), Saïda Benhabiles a plaidé pour des mesures pratiques visant la protection de l'enfant palestinien, ajoutant que ces enfants ont besoin de davantage d'aides, notamment en ce qui concerne les médicaments.

Elle a également mis l'accent sur la nécessité de "la conjugaison des efforts des organisations humanitaires et de défense des droits de l'homme pour qu'elles constituent une force de pression sur les résolutions des Nations Unies, précisant que les enfants sont les premières victimes du non-respect du droit international.

Et de rappeler que le CRA a envoyé une liste des produits dont a besoin le peuple palestinien et ouvert un compte courant pour la collecte des dons des Algériens, en vue d'acquérir des médicaments, des ambulances et des groupes électrogènes.

Mme Benhabiles a par ailleurs appelé à davantage de solidarité avec les enfants palestiniens qui ont été privés de leur enfance.

Le Forum de la Mémoire a été marqué par la présentation des chansons de révolution et des poèmes, ainsi que des interventions des enfants dans lesquelles ils ont exprimé "leur solidarité absolue et inconditionnelle" avec leurs frères palestiniens, appelant le monde entier à la nécessité d'intervenir en urgence pour les protéger contre les crimes de l'occupation sioniste qui fait fi du droit international.

La communauté internationale appelée à protéger les enfants palestiniens de l'occupation
  Publié le : mardi, 01 juin 2021 19:04     Catégorie : Monde     Lu : 4 foi (s)   Partagez