Le Conseil de sécurité consacre, mercredi, une réunion à la Libye

Publié le : mercredi, 24 mars 2021 11:13   Lu : 5 fois
Le Conseil de sécurité consacre, mercredi, une réunion à la Libye

NEW YORK - Le Conseil de sécurité organise mercredi une réunion consacrée à la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul) et aux sanctions imposées à ce pays.

Cette réunion qui se tiendra en visioconférence prévoit l'intervention du chef de la Manul, Jan Kubis et celle du président du comité du Conseil de sécurité chargé de la question des sanctions contre la Libye, T. S. Tirumurti.

Une séance de débats est prévue à la suite de ces interventions. Il s'agira également, lors de cette rencontre, de faire le point sur le mécanisme de suivi du cessez-le-feu en vigueur en Libye depuis le 23 octobre 2020.

Le délai d'application des sanctions imposées à la Libye concernant la vente illégale de produits pétroliers expirera le 30 avril prochain, au moment où le mandat du groupe d'experts chargés de faire le suivi de cette question touchera à sa fin le 15 mai prochain.

D'autre part, la résolution du Conseil de sécurité 2526 autorisant des représentants des Nations unies à inspecter des navires suspectés de violer l'embargo sur les armes en Libye ne sera plus en vigueur dès le 5 juin prochain.

L'autorisation d'inspecter des navires suspectés de trafic d'être humains et de contrebande, en vertu de la résolution 2546 du Conseil de sécurité, expirera, quant à elle, le 3 octobre prochain. De même que le mandat de la Manul touchera  officiellement à sa fin le 15 septembre 2021.

L'organisation des élections présidentielles du 24 décembre 2021 et le départ des forces étrangères et des mercenaires étrangers figurent aussi parmi les préoccupations du gouvernement intérimaire libyen et des membres du Conseil de sécurité.

Ces points ont été, d'ailleurs, évoqués, lundi lors d'un entretien téléphonique entre le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken et le Premier ministre libyen par intérim, Abdelhamid Dbeibah.


Lire aussi: Libye: le nouveau gouvernement entame la mise en œuvre de son programme 


Les deux parties ont discuté de la nécessité de l'application des clauses de l'accord de cessez-le-feu, signé le 23 octobre 2020, dont celles prévoyant le départ des forces étrangères et des mercenaires hors de Libye "dans les plus brefs délais", informe un communiqué du département d'Etat américain.

D'après des experts en sécurité, quelque 9.000 mercenaires syriens se trouvent en Libye.  L'ONU évoque, quant à elle, quelque 20.000 combattants entre mercenaires et forces étrangères dans le pays.

"10 bases militaires étrangères se trouvaient en décembre 2020 en Libye", avait indiqué récemment, l'ancienne représentante spéciale du SG de l'ONU en Libye, Stéphanie Williams.

Sur un autre plan, le rapport d'un groupe d'expert de l'ONU publié il y a quelques jours a fait état de "l'inefficacité totale" de l'embargo sur les armes imposé à ce pays par le Conseil de sécurité depuis 2011.

Le Conseil de sécurité consacre, mercredi, une réunion à la Libye
  Publié le : mercredi, 24 mars 2021 11:13     Catégorie : Monde     Lu : 5 foi (s)   Partagez