Sahara occidental: la position de principe de l'Algérie puise ses racines de la révolution de Novembre

Publié le : lundi, 22 mars 2021 09:55   Lu : 1 fois
Sahara occidental: la position de principe de l'Algérie puise ses racines de la révolution de Novembre

LAYOUNE OCCUPEE- L'ancien président du Comité national de soutien au peuple sahraoui, Mehrez Lamari, a indiqué que la position de l'Algérie vis-à-vis de la cause sahraouie est affichée, évidente et puise même ses racines de la Glorieuse révolution de Novembre, d'autant quelle est en droite ligne avec les décisions de la légalité internationale, affirmant que l'Algérie " ne renoncera pas à cette position et ne sera impressionnée ni par les menaces ni même par les pressions".

Dans une déclaration faite à l'équipe journalistique sahraouie "Equipe Media", M. Lamari a indiqué que " la position constante de l'Algérie à l'égard de la cause sahraouie, est un principe puisant ses racines de la Glorieuse révolution de Novembre qui ne visait pas seulement à libérer l'Algérie, mais avait une dimension émancipatrice africaine, d'où notre soutien à la lutte et au combat du peuple sahraoui".

"En Algérie, il n'y a pas une position gouvernementale et une position non gouvernementale, mais une seule position constante exprimée par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le Gouvernement, tous les partis et toutes les composantes de la société civile, à savoir le soutien aux décisions de la légalité internationale, qui exigent l'application du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination jusqu'au recouvrement de la liberté et de l'indépendance", a-t-il ajouté.

Déplorant le silence des Nations unies et le soutien de certains Etats, notamment la France, au régime marocain dans sa violation de la légalité internationale et la poursuite de ses violation des droits de l'Homme, ce qui l'encourage à poursuivre son occupation des territoires sahraouis et l'exploitation de leurs richesses, M. Lamari a rappelé le droit des sahraouis à ''recouvrer leurs droits de la manière qu'ils jugeront appropriée''.

M.Lamari a en outre salué la résistance de la femme sahraouie, notamment la militante des droits de l'homme Sultana Khaya qui subit la répression marocaine, à l'instar d'autres militants sahraouis.

S'agissant du rôle des Organisations internationales dans la protection des citoyens sahraouis sans défense, l'ancien président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) a mis l'accent sur la nécessité pour l'ONU de prendre la responsabilité de mettre un terme aux violations marocaines du droit international et d'imposer la légalité internationale, appelant à dépêcher une mission onusienne de protection des droits de l'homme au Sahara occidental à l'effet de mettre à nu les violations quotidiennes et systématiques des droits de l'homme par le régime marocain.                                                                      

Il a en outre appelé l'Espagne à assumer ses responsabilités historiques, juridiques et morales envers son ancienne colonie et à "racheter sa faute historique de vendre la cause sahraouie au Maroc".

M.Lamari a enfin exhorté les jeunes sahraouis à "resserrer les rangs, sous la présidence de son représentant légitime et unique, le Front Polisario, afin de recouvrer l'indépendance".

Sahara occidental: la position de principe de l'Algérie puise ses racines de la révolution de Novembre
  Publié le : lundi, 22 mars 2021 09:55     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez