Ould Salek dément tout contact avec le Maroc sur le cessez-le-feu

Publié le : dimanche, 07 mars 2021 16:58   Lu : 349 fois
Ould Salek dément tout contact avec le Maroc sur le cessez-le-feu

ADDIS-ABEBA - Le ministre sahraoui des Affaires étrangères et membre du Secrétariat national du front Polisario, Mohamed Salem Ould Salek a affirmé, samedi, qu'"aucun contact direct ou indirect n'a été établi entre la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et le Royaume du Maroc", insistant qu'"un nouveau cessez-le-feu reste tributaire du respect total des principes de l'Union africaine (UA)".

En réponse à une question de l'Agence de presse sahraouie (SPS) sur les informations relayées par des sites médiatiques faisant état de "contacts" sur le cessez-le-feu entre la RASD et l'Etat occupant marocain, M. Ould Salek a démenti leur existence entre les deux parties.

"Il n'existe aucun contact direct ou indirect entre, d'une part la RASD et le front Polisario, et d'autre part le royaume marocain", a-t-il soutenu.

A propos du 14ème Sommet africain extraordinaire sous le thème "Faire taire les armes", à l'effet de parvenir à un nouvel accord de cessez-le-feu et trouver une solution basée sur le droit du peuple sahraoui, les principes et objectifs de l'UA et les décisions onusiennes, le ministre sahraoui a rappelé que "l'ancien accord de cessez-le-feu de 1991 a expiré depuis le 13  novembre dernier".

"La communauté internationale est pleinement consciente que le seul responsable de cette violation, est le Maroc, en raison de son déni de l'accord signé avec le Front de libération de la Seguia El Hamra et Rio de Oro (Front Polisario), communément appelé "plan de règlement ONU-Afrique 1991", a souligné M. Ould Salek, citant parmi les violations marocaines la récente agression militaire contre des civils sahraouis devant la brèche illégale d'El Guerguerat, faisant fi de l'accord de cessez-le-feu.

Le membre du secrétariat du Front Polisario a affirmé clairement que "la guerre déclenchée le 13 novembre dernier, intervient dans le cadre du droit légitime du peuple sahraoui à défendre ses terres, son intégrité territoriale et sa souveraineté".


Lire aussi: Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"


"La guerre se poursuivra jusqu'au respect des conditions fixées lors du sommet extraordinaire, tenu sous le thème "Faire taire les armes" et au respect du droit absolu du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance, et des frontières de la République sahraouie et l'arrêt de l'occupation de ses territoires par le Maroc, conformément aux articles 3 et 4 de l'acte constitutif de l'UA, conformément aux recommandations du sommet extraordinaire", a conclu le responsable sahraoui.

Ould Salek dément tout contact avec le Maroc sur le cessez-le-feu
  Publié le : dimanche, 07 mars 2021 16:58     Catégorie : Monde     Lu : 349 foi (s)   Partagez