L'Allemagne évoque une dégradation de la situation des droits de l'Homme dans les territoires sahraouis occupés

Publié le : dimanche, 07 mars 2021 10:44   Lu : 183 fois

BERLIN-Le gouvernement allemand a évoqué de nouveau "la dégradation" de la situation des droits de l'Homme dans les territoires sahraouis occupés, en se référant à des rapports sur les pratiques répressives exercées par l'occupation marocaine contre des civils et des militants sahraouis, indiquent des sources médiatiques.

Selon des rapports sahraouis citant des médias allemands, le secrétaire d'Etat allemand aux Affaires étrangères, Miguel Berger a affirmé que son pays "suit avec intérêt la situation au Sahara Occidental, au moment des rapports inquiétants lui sont parvenus". 

Selon lesdits documents, Berlin accorde "un grand intérêt" à la situation prévalant au Sahara occidental, sur fond des récents rapports faisant état d'exactions contre les civils sahraouis "victimes de discrimination et de persécution judiciaire".

Les médias ont mis exergue l'attachement du gouvernement allemand, dans une réponse au parti de la gauche unie "Die Linke", à sa "ferme position" vis-à-vis des violations marocaines des droits de l'Homme dans les parties occupées du Sahara occidental, qualifiées de crimes dans les rapports et appels lancés par plusieurs organisations sahraouies et internationales des droits de l'Homme, notamment après la reprise de la guerre au Sahara occidental suite à l'agression marocaine du 13 novembre dernier, menée en violation de l'accord de cessez-le-feu.

La présidente du groupe parlementaire du "Die Linke" au Parlement allemand, Sevim Dagdelen a appelé le gouvernement de son pays "à ne pas reconnaître les convoitises constantes du Maroc au Sahara occidental, au détriment du droit international", préconisant de "concourir sérieusement à l'organisation d'un référendum sous l'égide de l'ONU".

La position de Berlin intervient, selon la presse allemande, après la décision du Maroc de "suspendre toute forme de communication" avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat, en réaction à ce qu'il avait qualifié de "différends profonds" induits par la position de Berlin rejetant la décision unilatérale de l'ex président américain sur la reconnaissance de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental.

La même intervenante a critiqué "le Gouvernement fédéral qui continue de traiter le Maroc avec clémence", appelant, dans ce sens, "l'Allemagne à œuvrer sérieusement pour organiser un référendum onusien sur l'avenir du Sahaa occidental et interdire au Maroc d'entraver cet effort à travers la politique d'implantations de colonies illégales dans les territoires occupés".

Après de longues attentes et la poursuites des campagnes d'intimidations marocaines, les sahraouis ont perdu patience notamment site à l'agression marocaine contre les civils sahraouis à la brèche illégale d'El Guerguerat ce qui a conduit à la reprise de la lutte armée.

"Cette route est utilisée dans le pillage des ressources naturelles sahraouies, d'où l'impératif de la fermer car n'existant pas auparavant", a-t-elle souligné.Et d'ajouter :"en dépit de la reprise de la guerre et de l'existence de rapport sur les violations des droits de l'Homme dans les territoires sahraouis occupés, le Gouvernement fédéral reste inactif", soulignant que "le Gouvernement fédéral n'a pris aucune initiative au sein de l'Union européenne pour imposer des sanctions en ce qui concerne le conflit au Sahara occidental".

L'Allemagne évoque une dégradation de la situation des droits de l'Homme dans les territoires sahraouis occupés
  Publié le : dimanche, 07 mars 2021 10:44     Catégorie : Monde     Lu : 183 foi (s)   Partagez