Sommet du G5 Sahel: appel à un effort financier pour lutter contre le terrorisme

Publié le : mardi, 16 février 2021 15:29   Lu : 60 fois
Sommet du G5 Sahel: appel à un effort financier pour lutter contre le terrorisme

N'DJAMENA- L'évaluation de la situation sécuritaire, la lutte contre le terrorisme, et le développement dans les pays du Sahel, sont les principaux axes abordés lundi lors de la 7ème session ordinaire de la conférence des chefs d'Etat des pays du G5 Sahel, à N'Djamena, avec un appel à un effort financier supplémentaire de la communauté internationale.

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a indiqué dans son allocution que "le succès de la lutte contre le terrorisme restait fortement tributaire des actions de développement", ajoutant que "la stratégie militaire contre le terrorisme gagnera en efficacité si la Force Conjointe du G5 Sahel et les forces armées des pays du Sahel montent en puissance".

Idriss Déby a en outre appelé à un effort financier supplémentaire de la communauté internationale pour soutenir le G5 Sahel. "Notre volonté partagée de vaincre au plus vite le terrorisme dans le Sahel doit s’accommoder d'un réel engagement. Ce terrain de mobilisation des Etats du G5 Sahel doit être soutenu, renforcé, par l'ensemble de la communauté internationale", a-t-il soutenu.

"Les pays du G5 pourront obtenir plus de résultats dans la lutte contre le terrorisme, s'ils obtiennent un mandat sous la charte des Nations Unies pour la force conjointe du G5 Sahel", a déclaré Déby Itno. 

Il a appelé les partenaires du G5 Sahel à "plus de contributions", à "plus d'unité" dans leurs actions et à un "réel engagement" face à la nébuleuse terroriste.

"Si nous pouvons nous réjouir du niveau de la dynamique commune qui est mise en marche dans la lutte contre le terrorisme et l'obscurantisme, le bout du tunnel n'est pas encore perceptible", a tempéré le président tchadien, soulignant que "la misère et la précarité matérielle alimentent et fertilisent le terreau du terrorisme et du radicalisme violent dans notre espace".

Pour le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamet, "l’un des défis majeurs dans cette lutte contre le terrorisme est la mobilisation de troupes plus étoffées face à l’intransigeance de ces déstabilisateurs".

"Notre constant plaidoyer se poursuivra pour la mobilisation des ressources et la montée en puissance de la force conjointe du G5 Sahel en coordination avec le secrétariat exécutif", a-t-il indiqué.

De son côté, le président mauritanien, Mohamed Ould El-Ghazaouani, a déclaré que "le bilan sécuritaire du G5 Sahel en 2020 se révèle positif avec un rapport de forces favorable qui s'est nettement imposé aux groupes terroristes".

"La force conjointe du G5 Sahel s'est renforcée en capacités de commandement et de planification, et même en coordination avec les forces partenaires et des opérations conjointes qui contribuent significativement à la fragilisation des groupes terroristes, à la reconquête des territoires et au rétablissement de l'autorité de l'Etat", a précisé M. Ould El-Ghazaouani qui achève sa présidence en exercice de l'organisation régionale.

"Pour consolider les acquis, le G5 Sahel continuera à œuvrer pour que ses forces de défense et de sécurité nationale puissent assurer pleinement leurs missions régaliennes et pour que la force conjointe continue sa montée en puissance", a promis le président mauritanien.


Lire aussi : Sous pression, la France veut un plus grand appui américain au Sahel


Le G5 Sahel a été créé en 2014 à Nouakchott en Mauritanie par le Burkina Faso, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad pour œuvrer ensemble pour le développement et la sécurité. L'organisation régionale a lancé en 2017 une force conjointe pour lutter contre les groupes terroristes et les trafics de drogues et d'êtres humains.

Le 7ème sommet du G5 Sahel, entamé lundi et qui se termine mardi, réunit les chefs d'Etat des pays membres, ainsi que le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, président en exercice de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Y prennent également part, entre autres, le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki et la secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie Louise Mushikiwabo.

La présidence tournante du G5 Sahel est exercée pendant un an par les chefs d'Etat des pays membres de l'organisation. Ce sera au tour du président tchadien, Idriss Déby Itno, de prendre les rênes de l'organisation régionale au cours du sommet qui se tient à N'Djaména en remplacement de son homologue mauritanien Mohamed Ould El-Ghazaouani.

Mardi, les chefs d’Etat du G5 Sahel et le Président Macky Sall vont continuer les travaux. Une conférence virtuelle avec le Président Français Emmanuel Macron est annoncée. Il s’en suivra le communiqué final et la conférence de presse des présidents sortant et entrant du G5 Sahel.

Sommet du G5 Sahel: appel à un effort financier pour lutter contre le terrorisme
  Publié le : mardi, 16 février 2021 15:29     Catégorie : Monde     Lu : 60 foi (s)   Partagez