Le Front El Moustakbal réitère son soutien aux causes sahraouie et palestinienne

Publié le : mercredi, 10 février 2021 09:02   Lu : 137 fois

ALGER - Le président du groupe parlementaire du Front el Moustakbal à l'Assemblée populaire nationale (APN), Hadj Belghaouti, a réitéré, mardi, le soutien constant de son groupe parlementaire aux causes sahraouie et palestinienne et l'appui du droit des deux peuples à l'autodétermination.

Dans son allocution à l'occasion d'une visite d'étudiants sahraouis et palestiniens à l'APN, organisée par le groupe parlementaire du Front El Moustakbal, M. Hadj Belghaouti a déclaré que les membres de son groupe parlementaire "demeureront fidèles à leur position vis-à-vis des causes sahraouie et palestinienne".

"Nous continuerons à militer, même en ces temps difficiles, contre la logique de normalisation et de soumission et à apporter notre soutien, matériel et moral, à la cause sahraouie et à la cause palestinienne" a-t-il ajouté.  

Evoquant "le rôle que peuvent jouer les étudiants sahraouis et palestiniens en appui aux causes de leurs peuples", il a rappelé la contribution de l'Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA) lors de  la Guerre de libération nationale, notamment à travers la grève du 19 mai 1956 contre l'occupation française.

Soulignant "le rejet catégorique" de son groupe de "toute forme de normalisation avec l'entité sioniste", M. Hadj Belghaouti a précisé que "le Sahara Occidental en tant que pays voisin a droit à notre solidarité et le peuple sahraoui finira par s'affranchir des souffrances infligées par l'occupation marocaine". "De même pour la cause palestinienne, qui est notre cause", a-t-il poursuivi.

De son côté, la présidente du Groupe d'amitié Algérie-Sahara occidental, Saida Brahim Bounab a relevé que l'agression marocaine du 13 novembre dernier contre des civils sahraouis dans la brèche illégale de Guerguerat et la violation de l'accord de cessez-le-feu "ont permis à la question sahraouie d'occuper le devant de la scène internationale et aujourd'hui de nombreux pays défendent le droit du peuple sahraoui en application des résolutions onusiennes".

"La politique de l'Algérie est claire et basée sur la défense de toutes les causes justes de par le monde et tout ce qui a trait aux droits humains, notamment lorsqu'il s'agit d'un peuple voisin, le peuple sahraoui", a-t-elle affirmé, rappelant le soutien constant de l'Algérie aux réfugiés sahraouis dans les camps.

Appelant à l'arrêt de l'occupation marocaine, du pillage des richesses naturelles sahraouies, des pratiques de violence et d'agression contre les sahraouis démunis dans les villes occupées du Sahara Occidental, Mme Bounab a mis l'accent sur l'impérative accélération de l'organisation d'un référendum "juste et transparent garantissant au peuple sahraoui son droit à l'autodétermination".

Elle a rappelé, dans ce sens, le message adressé par les membres du Parlement au nouveau président américain Joe Biden, pour la révision de la décision de son prédécesseur Donald Trump sur la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, soulignant que cette initiative "a été suivie par des appels de plusieurs Parlements dans le monde, dont le Parlement européen".

La visite des étudiants sahraouis et palestiniens à l'APN a été marquée par la projection d'un film documentaire sur la grève de l'UGEMA le 19 mai 1956.

Le Front El Moustakbal réitère son soutien aux causes sahraouie et palestinienne
  Publié le : mercredi, 10 février 2021 09:02     Catégorie : Monde     Lu : 137 foi (s)   Partagez