Les étudiants sahraouis et palestiniens à l'avant-garde de la lutte contre l'occupation

Publié le : mardi, 09 février 2021 19:00   Lu : 130 fois
Les étudiants sahraouis et palestiniens à l'avant-garde de la lutte contre l'occupation

ALGER- Le représentant des étudiants sahraouis résidant en Algérie, Cherif Mahdjoub, a affirmé, mardi, que l'étudiant sahraoui avait quitté les bancs des universités et choisi le champ de bataille en occupant les premiers rangs de la lutte contre les forces de l'occupation marocaine suite à la violation de l'accord de cessez-le-feu le 13 novembre dernier et l'agression contre les civils sahraouis lors d'une manifestation suite à l'ouverture d'une brèche illégale à la zone d'El Guerguerat.

"La nouvelle situation prévalant dans le Sahara occidental a contraint l'étudiant sahraoui à se diriger directement vers le champ de bataille afin de recouvrer son droit et de défendre son pays à travers la lutte armée", a déclaré à l'APS M. Cherif Mahdjoub en marge de la visite des étudiants sahraouis et palestiniens à l'Assemblée populaire nationale (APN), soulignant que "tous le monde avait été surpris de la force, la volonté et la détermination de l'étudiant sahraoui dans le souci de recouvrer son droit à l'autodétermination".

De son côté, le secrétaire de l'Union générale des étudiants palestiniens, section Algérie, Atia Haouahi, a déclaré à l'APS :"Nous, étudiants palestiniens, prenons exemple de l'étudiant algérien dans sa lutte contre l'occupant français lors de la grève du 19 mai 1956. C'est un modèle pour nous dans notre cause contre l'entité sioniste".

"Lorsque l'occupant français cherchait à aliéner les composantes de la société algérienne, l'étudiant algérien a ressurgi afin de défendre ses composantes et déclencher une nouvelle guerre contre l'occupation française", a-t-il poursuivi.

Dans ce sillage, M. Attia a précisé que "la création de l'Union générale des étudiants palestiniens avait marqué une nouvelle ère de révolution à commencer par le Caire, puis la création de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en passant par les attaques kamikazes et la lutte armée ainsi que les intifada modernes dont la plupart des leaders étaient des étudiants palestiniens".

Mettant en avant le rôle "politique" des étudiants en cette conjoncture, M. Attia a ajouté "notre rôle en tant qu'étudiants de droit est de saisir l'ONU pour arracher nos droits".

Il a également fait part de son souhait de voire Palestine libre comme ce fut le cas pour l'Algérie, remerciant cette dernière pour ses positions historiques en faveur de la cause palestinienne.

Le président du groupe parlementaire Front El Moustakbal, Elhadj Belghouti a affirmé que les membres de son groupe soutiendront en permanence les causes sahraouie et palestinienne ainsi que les droits des deux peuples à ll'autodétermination.

S'exprimant lors d'une rencontre avec les étudiants sahraouis et palestiniens, M. Belghouti a indiqué que les membre de son groupe maintiendront leurs positions envers les deux causes, s'engageant à "briser le silence, lutter contre la normalisation et la soumission et soutenir les deux causes par tous les moyens".

Les étudiants sahraouis et palestiniens à l'avant-garde de la lutte contre l'occupation
  Publié le : mardi, 09 février 2021 19:00     Catégorie : Monde     Lu : 130 foi (s)   Partagez