Poursuite des travaux de la 38e session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA

Publié le : jeudi, 04 février 2021 10:50   Lu : 4 fois

ADDIS-ABEBA - Les travaux de la 38e session ordinaire du Conseil exécutif de l'Union africaine (UA), qui réunit les ministres des 55 membres du bloc panafricain, se poursuivaient jeudi avec la participation du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

Cette session de deux jours, ouverte mercredi et qui se tient par visio-conférence en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, sera consacrée à l’examen d’une série de rapports, dont essentiellement celui relatif à la mise en œuvre de la stratégie continentale africaine commune de lutte contre la Covid-19 et d’exposés autour des activités de différents organes de l’UA au titre de l’exercice écoulé.

Le Conseil exécutif se penchera également sur le progrès réalisé dans la mise en œuvre des réformes structurelles de l’UA et procédera à l’élection de nouveaux membres de nombre d’organes de l’organisation continentale, à leur tête les six commissaires dans l'organe exécutif de l’UA.

Le Conseil exécutif se chargera également de la préparation des travaux de la 34e session ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l’UA, prévue le 6 et 7 février courant qui se tient cette année sous le thème : "Arts, Culture et Patrimoine: des leviers pour construire l’Afrique que nous voulons".

La cheffe de la diplomatie sud-africaine et présidente en exercice du Conseil exécutif de l'UA, Naledi Pandor, a déclaré dans son discours d'ouverture que si la pandémie avait eu "de graves effets" sur les pays membres, elle les a "également unis d'une manière qui rappelle la solidarité que l'OUA (Organisation de l'unité africaine, prédécesseur de l'UA) a démontrée contre l'Afrique du Sud de l'apartheid".  

"Bien que nous ne soyons pas encore à un niveau nous autorisant à se concentrer sur le rétablissement post-Covid-19, il sera logique d'utiliser notre précieuse unité pour concevoir des solutions permettant à l'Afrique de grandir ensemble", a-t-elle estimé.  

Notant que la crise pandémique a créé "une occasion sans précédent de concevoir des réponses innovantes à de nouveaux défis et problèmes", elle a également souligné que le Conseil exécutif pourrait avoir besoin d'initier une réflexion dirigée par l'UA sur les prochaines étapes et la manière dont ses membres devraient coordonner leurs efforts.  

Mme Pandor a également estimé que depuis le déclenchement de la pandémie sur le continent en mars 2020, les pays africains ont fait "d'énormes progrès pour contenir la propagation du virus".

Poursuite des travaux de la 38e session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA
  Publié le : jeudi, 04 février 2021 10:50     Catégorie : Monde     Lu : 4 foi (s)   Partagez