Adama Ben Diarra, figure de proue de la contestation contre la présence étrangère au Mali

Publié le : mercredi, 20 janvier 2021 17:38   Lu : 56 fois
Adama Ben Diarra, figure de proue de la contestation contre la présence étrangère au Mali

ALGER - Adama Ben Diarra, dit "Ben le cerveau", membre du Conseil national de transition (CNT), est devenu, depuis peu, l’un des ténors de la jeunesse malienne et une figure de proue de la contestation contre la présence des troupes étrangères au mali.

Fédérateur, "Ben le cerveau" est aujourd'hui capable de mobiliser à Kati (ville du Mali), dont il est originaire et à Bamako la capitale. Adama Ben Diarra alias le "Che de Kati" est devenu une figure de proue pour la jeunesse malienne.

Du mouvement "TarataWulen" au collectif "Sirako, en passant par le mouvement "On a tout compris" et "AntèAbana, Touches pas à ma constitution", ce jeune activiste aura marqué son empreinte sur tous ces mouvements de contestation ayant caractérisé la société malienne ces 5 dernières années.

Avec d’autres camarades, Adama a lancé le Mouvement "On a tout compris" qui est derrière plusieurs manifestations contre la présence des forces étrangères, notamment celle de France mobilisées dans la cadre de l’opération dite Barkhane au Mali. Ce mouvement (premier du genre et dont il est le porte-parole) a eu une renommée internationale avec ses actions comme la grande mobilisation qu’il organisé le 22 septembre 2017.

Si le mouvement n’a pas obtenu gain de cause pour le moment, il a le mérite de remettre en cause l’utilité de la présence de forces militaires étrangères au Mali auprès de l’opinion nationale mais aussi internationale.

"Debout sur les remparts" comme il est écrit dans le premier couplet de l’hymne national malien, est la devise de ce Jeune activiste très populaire à Kati et à Bamako. Ce disciple d’Amadou Traoré dit Amadou Djikoroni, est très actif dans les milieux associatifs depuis plus d’une décennie.

Il s'est illustré dans le milieu syndicaliste depuis le lycée et, ensuite la faculté des sciences politiques et juridiques après l’obtention du Baccalauréat.


Lire aussi: Mali: des membres du Conseil de sécurité réaffirment leur attachement à l'accord d'Alger


C’est à la suite d’une rencontre avec Amadou Djikoroni, pionnier de l’indépendance et compagnon du Président Modibo Keita, que débuta sa vraie formation idéologique. Celui qui deviendra son mentor va l'initier au socialisme africain. Adama Ben affirme n’avoir d’autre but que

l’émancipation du Peuple malien et l’union de tous les Peuples africains avec les idéaux du panafricanisme.

"Ma lutte est en faveur d’un Etat de droit à travers la bonne gouvernance, l’éveil de conscience généralisée et le combat contre l’impérialisme sous toutes ses formMon combat vise à bâtir une société nouvelle en favorisant la création d’un citoyen nouveau dévoué pour la cause commune", dit Adama Ben. On le retrouve à la base de la création de plusieurs associations et mouvements ce qui lui a valu le sobriquet de "Cerveau".

Certains jeunes compatriotes, avec à leur tête le jeune Adama, avaient prévu une grande manifestation le 20 janvier 2021, pour réclamer le départ des troupes françaises du territoire malien.

Adama Ben Diarra, figure de proue de la contestation contre la présence étrangère au Mali
  Publié le : mercredi, 20 janvier 2021 17:38     Catégorie : Monde     Lu : 56 foi (s)   Partagez