Sahara occidental: la désinformation est le "pilier de la politique de propagande" du Makhzen

Publié le : vendredi, 15 janvier 2021 20:00   Lu : 698 fois
Sahara occidental: la désinformation est le "pilier de la politique de propagande" du Makhzen

ALGER - Un ex-militaire marocain, Mustapha Adib, a réaffirmé que la désinformation est "le pilier de la politique de propagande" du régime marocain dans sa "guerre illégitime et inhumaine" envers le peuple du Sahara occidental.

"Le régime installé au Maroc n'est pas transparent avec le peuple marocain et a recours souvent à la désinformation qui est le pilier de la politique de propagande que déploie le Makhzen dans sa guerre illégitime, illégale et inhumaine envers le peuple sahraoui", a déclaré Mustapha Adib, invité de l'émission "Visions" diffusée jeudi sur Canal Algérie.

"Comme toute propagande, elle vise à remonter le moral des troupes marocaines, déjà démoralisées et aussi à garder le peuple marocain uni autour de l'unificateur du Royaume qu'est le roi Mohamed VI", a-t-il ajouté.

Il a souligné que cette politique du Makhzen "rentre dans une sorte de jeu où il va falloir désinformer la population pour que ce régime puisse perdurer et puisse espérer gagner des guerres où au moins dissimuler les pertes et se maintenir en vie le plus longtemps possible".

Donc, a-t-il poursuivi dans le même contexte, "il y a eu beaucoup de sites et de pages crées qui désinforment le peuple marocain, il y a une sorte d'omerta sur l'information, même les militaires dans les bases ne sont pas informés de ce qui se passe" le long du mur de sable (mur de la honte) où l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) continue ses attaques contre les positions des soldats de l'occupation marocaine.


Lire aussi: Le piège de la normalisation entre le régime marocain et Israël attise le risque de guerre dans la région


"Tout le monde se retrouve dans une sorte d'obscurité", a encore relevé l'ancien officier marocain, soulignant encore que "cette crise est mal gérée car, amplifiée par l'omerta et la désinformation que mène le régime marocain", faisant référence à un "dispositif" mis en place par le Makhzen pour mener une "véritable guerre de l'information en investissant les réseaux sociaux et les sites spécialisés dans la question".

Revenant longuement sur les pertes essuyées par l'armée d'occupation dans les combats avec l'armée sahraouie, déclenchés à la suite de l'agression marocaine contre les civils sahraouis, le 13 novembre à El-Guerguuerat (sud-ouest du Sahara occidental), Mustapha Adib, ancien officier de l'armée de l'air marocaine, a réaffirmé que Rabat "cache ses pertes pour remonter le moral des troupes qui est déjà en dessous de zéro".

"Le royaume est un habitué de la tergiversation et de l'improvisation", qui a "toujours utilisé cette méthode de cacher la réalité des choses", car le régime marocain, a-t-il expliqué, "recourt à des méthodes illégales et interdites que ce soit moralement ou par les textes des lois internationales pour faire taire aussi bien les Sahraouis qui veulent leur indépendance que les Marocains qui soutiennent les Sahraouis pour s'autodéterminer".

Mustapha Adib a expliqué ensuite les raisons des pertes cumulées par l'armée marocaine dans la guerre contre les Sahraouis, en disant que l'armée sahraouie "a pu se développer et a pu acquérir de nouvelles armes, de nouveaux outils d'artillerie, de nouvelles techniques d'approche et d'intrusion alors que la seule chose où le Maroc a progressé c'est dans l'omerta c'est de faire taire et cacher la réalité" de ce qui se passe dans les territoires sahraouis occupés.

L'autre raison de ces "défaites" dans les rangs de l'armée marocaine c'est que "le régime marocain n'a jamais eu de plan précis ou de stratégie précise, de plan à long terme", a tenu à signaler l'ancien officier marocain.

De plus, a-t-il expliqué, il y'a eu de jeunes militaires "sans aucune expérience" déployés dans la région. Pour M. Adib, "ces militaires là ne savent pas gérer la guerre parce qu'ils ne sont pas entrainés à mener ce genre de combats et de guerre aussi bien aux plans offensif que défensif c'est des jeunes qui, à la première crise, vont lâcher".

Sahara occidental: la désinformation est le "pilier de la politique de propagande" du Makhzen
  Publié le : vendredi, 15 janvier 2021 20:00     Catégorie : Monde     Lu : 698 foi (s)   Partagez