Print this page

Dangereuse implication de parties étrangères dans la guerre contre le Sahara occidental

Publié le : jeudi, 14 janvier 2021 11:25   Lu : 1875 fois
  • Partagez
Dangereuse implication de parties étrangères dans la guerre contre le Sahara occidental

CHAHID EL HAFEDH - Le Front Polisario a mis en garde mercredi des répercussions très dangereuses qu’encourait la politique du colonisateur marocain s’il continuerait à impliquer des parties étrangères dans la guerre contre le peuple sahraoui en tentant de spolier ses droits nationaux légitimes.

Evoquant les derniers développements de la nouvelle situation dans laquelle a fait plonger le Royaume du Maroc l’ensemble de la région, le Front Polisario a alerté, dans le communiqué final sanctionnant sa troisième session ordinaire, contre les répercussions extrêmement

dangereuses qu’encourait la politique de l’Etat occupant, s’il continuerait à impliquer des parties internationales dans la guerre contre les Sahraouis en tentant de spolier leurs droits nationaux légitimes.

Dénonçant à nouveau la déclaration, le 10 décembre passé, du président américain sortant sur le Sahara occidental, le Secrétariat général du Front "condamne énergiquement la visite récente de M. David Schenker, Sous-secrétaire d'Etat Adjoint américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord dans les viles occupées du Sahara occidental".

Une telle visite, précise la même source, "s’inscrit dans le cadre de la politique de l’occupant visant à tromper l’opinion internationale par l’ouverture de consulats et l’organisation de visites, de manifestations et d’événements, pour prétendre une souveraineté qu’il ne détient pas sur le Sahara occidental". 

Evoquant les récentes positions internationales, le Front Polisario a relevé " avec grand soulagement l'isolement de la position du Président Trump qui parait désormais comme une voix en fausse-note".

Ces positions font partie d'un ensemble de positions positives et progressistes qui prônent avec force l'attachement au statut juridique du territoire et à la nature du conflit du Sahara occidental, comme un conflit d'une décolonisation qui n'est pas parachevée.

Des positions exprimées par le Conseil de sécurité dans sa séance du 21 décembre 2020, le Secrétariat général des Nations unies, l'Union africaine (UA), la République de la Fédération russe, le Royaume Uni, l'Espagne et autres pays, organisations, partis, instances de la société civile et les personnalités de renom à travers le monde".

Le Front Polisario s'est également félicité des résultats des délibérations du 14e sommet extraordinaire de l'UA, notamment le paragraphe 15 relatif au Sahara occidental, comme dernière colonie dans le continent, de la résolution adoptée au terme de ses travaux,  saluant à ce propos, les fortes positions de soutien émanant de la République d'Afrique du Sud, qui assure la présidence tournante de l'organisation.

Le Front Polisario a, en outre, regretté " la tergiversation du SG de l'ONU et du Conseil de sécurité à imputer la responsabilité de la violation du cessez-le-feu à la partie responsable transgressante, à savoir le Royaume marocain, qui a envahi une zone démilitarisée, occupé de nouveaux territoires sahraouis et érigé une nouvelle ceinture militaire de séparation".

Le Front rend hommage à "l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) et à ses combattants qui ont relevé avec courage et bravoure les défis sur les champs d'honneur, avec la rapidité et la compétence requises, donnant ainsi aux soldats d'occupation, d'autres leçons reluisantes en bravoure et en sacrifices, pour honorer le serment aux martyrs".

Le Front Polisario a rappelé avoir mis en garde, dans de nombreuses correspondances et de positions officielles, contre la réalité du plan du Royaume marocain dans la région d'El Guerguerat, relevant la nécessité de le contenir en vue d'éviter l'effondrement du cessez-le-feu qui pourrait replonger la région dans les conflits armés.

L'inaction de l'ONU et son laxisme ont encouragé l'occupation marocaine à poursuivre sa politique d'arrogance et à faire fi des résolutions onusiennes, et partant replonger la région dans une guerre ouverte qui n'était pas le choix du peuple sahraoui, mais elle lui a été imposée et que le Polisario mènera avec détermination", a ajouté le communiqué.

Le Front Polisario a par ailleurs exprimé "sa gratitude à l'Algérie, dirigée par M. Abdelmadjid Tebboune, gouvernement et peuple, pour la position de principe en faveur de la lutte du peuple sahraoui, qui puise sa force dans le rayonnement de la Révolution de libération algérienne, source d'inspiration pour tous les combattants de la liberté et référence pour tous les opprimés du monde entier".

"Le consensus du peuple algérien, toutes catégories confondues et son soutien au peuple sahraoui frère en ce moment critique de sa lutte nationale est une autre preuve de la solidité des valeurs de solidarité, de synergie, d'alliance et des liens de fraternité entre les deux peuples", a poursuivi le communiqué.

Se félicitant des "relations de fraternité et de bon voisinage liant la RASD et la République islamique de Mauritanie", le Secrétariat national du Front Polisario a formé le vœu de voir ces relations "renforcée au mieux des intérêts des deux pays et peuples".

Le Front Polisario a invité la France à cesser son soutien inconditionnel au royaume du Maroc qui tente poursuivre son occupation militaire des territoires sahraouis, avant de rappeler à "l'Espagne sa responsabilité historique, éthique et légale envers le Sahara occidental et son peuple".

Autrefois fait grave, la proximité avec le Maroc deviendra, à la lumière des derniers développement, une erreur fatale que subira toute la région, sur la plan sécuritaire et en matière de respect des frontières héritées au lendemain de l'indépendance, a-t-on souligné.     


Lire aussi: Ghali salue la résistance du peuple sahraoui face à l'occupant marocain


Saluant, à cette occasion, les voix marocaines solidaires avec la lutte du peuple sahraoui et son combat juste, le Front Polisario a condamné la mobilisation de l'opinion publique marocaine, par le régime marocain, contre tout ce qui est sahraoui.

Il a fait part aussi de sa conviction que la logique expansionniste finira par se dissiper laissant place aux principes de fraternité et du bon voisinage basés sur la reconnaissance et le respect mutuel entre les deux peuples marocain et sahraoui.

Dangereuse implication de parties étrangères dans la guerre contre le Sahara occidental
  Publié le : jeudi, 14 janvier 2021 11:25     Catégorie : Monde     Lu : 1875 foi (s)   Partagez