Le peuple sahraoui attend de l’administration Biden une rectification de la bourde de Trump

Publié le : mardi, 12 janvier 2021 18:52   Lu : 2 fois

STOKHOLM - Le peuple sahraoui attend de la nouvelle administration américaine qu'elle écoute la voix de la sagesse et du droit international dans le processus de règlement de la question sahraouie ou fasse au moins preuve de neutralité et "corrige la bourde de Donald Trump", a affirmé mardi le représentant du Front Polisario en Suède et en Norvège.

Le statut juridique du territoire sahraoui est clair, "l’on espère que la nouvelle administration des Etats Unis fasse triompher la légalité internationale, particulièrement la résolution 1514 de l’ONU qui garantit au peuple sahraoui le droit à l’autodétermination, ou fasse au moins "preuve de neutralité", a déclaré à l’APS, M. Kentaoui.

La démarche du président sortant, Donald Trump "est contraire à la légalité internationale et au rôle des Etat Unis à l’égard de la question du Sahara Occidental", a-t-il indiqué, soulignant que le régime marocain se plaisait à croire que cette reconnaissance illégale constituerait "une victoire diplomatique », sauf que celle-ci "a eu un effet contraire et a compliqué davantage la situation".

"L’occupation marocaine a traité le problème de son occupation du Sahara Occidental par problème encore plus grand", en impliquant les Etats Unis et en les mettant dans une position embarrassante au plan international, une position qui est contraire à son rôle au sein du Conseil de sécurité, a-t-il ajouté.

Le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, tel que garanti par le droit international, est l’élément clé pour le règlement de la question sahraouie, a soutenu le diplomate sahraoui, assurant que "l'occupation marocaine n’arrivera jamais à ses fins malgré toutes ses manœuvres pour acheter les consciences".

Le Sahara occidental appartient au peuple sahraoui et celui-ci ne renoncera pas à son droit à l’organisation d’un référendum libre, juste et équitable, a-t-il affirmé.

Selon lui, les succès de l'armée sahraouie sont l’une des principales raisons qui ont amené l'occupation marocaine à s’empresser de normaliser frénétiquement en impliquant plusieurs parties internationales dans son occupation du Sahara occidental.

"Si le Sahara occidental appartenait vraiment au Maroc, pourquoi ce dernier est-il allé quérir une souveraineté sur ce territoire en dehors du droit international et de la réalité politique et populaire", s’est interrogé le représentant du Front Polisario.

Le régime marocain refuse l’organisation d’un référendum parce qu’il sait pertinemment qu’"il a perdu l’enjeu", a expliqué le diplomate sahraoui, soulignant que "les armes restent le seule issue à ce conflit".

Et de conclure qu’"il ne reste à l’occupation marocaine qu'à se plier à la légalité internationale et à permettre aux Sahraouis de disposer d’eux-mêmes".

Le peuple sahraoui attend de l’administration Biden une rectification de la bourde de Trump
  Publié le : mardi, 12 janvier 2021 18:52     Catégorie : Monde     Lu : 2 foi (s)   Partagez