Sahara occidental: Madrid sommée d'assumer ses responsabilités historiques

Publié le : mercredi, 30 décembre 2020 14:25   Lu : 2 fois

MADRID -  Le gouvernement espagnol, puissance administrante au Sahara Occidental, doit assumer ses responsabilités historiques et faire avancer en urgence le processus de décolonisation de ce territoire non autonome, sous occupation marocaine, a indiqué mardi l'Union générale des travailleurs d'Espagne (UGT) dans un communiqué, cité par l'agence sahraouie SPS.

 "La responsabilité maximale incombe au gouvernement espagnol" , qui doit "nécessairement assumer l'urgence d'avancer courageusement" dans le processus de décolonisation du Sahara Occidental, souligne l'organisation syndicale qui rappelle les obligations du gouvernement espagnol en termes de respect du droit international.

L'UGT s'interroge sur la position contradictoire du gouvernement espagnol qui d'un côté "se vante de son caractère démocratique et de sa défense des droits de l'Homme" mais s'abstient d'un autre côté de défendre ces principes dans le cas du Sahara occidental.

Pour l'UGT, " le rôle de l'Espagne est fondamental en tant que puissance administrative du territoire du Sahara occidental" et aussi en raison de ses liens historique, politique et social particuliers avec son ancienne colonie.

Malheureusement, " l'attitude du gouvernement et de la majorité de l'opposition espagnole, montre un désintérêt volontaire basé sur des calculs géopolitiques jamais expliqués" mais qui, par ailleurs, prend en compte des intérêts politiques et économiques importants, ajoute le communiqué.

L'organisation syndicale appelle à un consensus au sein de la classe politique espagnole, exhortant  "l'opposition conservatrice au Parlement à renoncer à sa "position lâche sur un problème qui exige du courage".

Déplorant le chantage exercé par le Maroc sur l'Espagne, l'UGT souligne que " la politique étrangère de l'Espagne ne peut continuer à être soumise aux menaces" marocaines.

Rappelant, à ce titre,  les droits politiques et économiques du peuple sahraoui, l'UGT regrette que "pendant des décennies ces droits reconnus aient été violés sans que les principaux acteurs de la scène politique internationale ne bougent le petit doigt pour apporter des solutions justes".

"La situation s'est récemment aggravée avec l'avancée illégale des troupes d'occupation marocaines vers la frontière sahraouie avec la Mauritanie", sans que cette violation ne soit condamnée par les grandes puissances ou par l'Espagne", s'indigne l'UGT qui dénonce la "décision unilatérale du président américain sortant, Donald Trump, de reconnaître la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental en violation des résolutions de l'ONU sur un territoire en attente de décolonisation.

L'organisation n'a pas manqué de souligner la solidarité permanente entre les deux peuples espagnol et sahraoui.

Sahara occidental: Madrid sommée d'assumer ses responsabilités historiques
  Publié le : mercredi, 30 décembre 2020 14:25     Catégorie : Monde     Lu : 2 foi (s)   Partagez