La normalisation avec l'entité sioniste est un "crime impardonnable"

Publié le : mardi, 29 décembre 2020 13:38   Lu : 2 fois

LONDRES- La normalisation avec l'entité sioniste est un "crime impardonnable" et un déni des droits des Palestiniens qui luttent contre l'occupation israélienne, ont affirmé des chercheurs et religieux cités par des médias.

"La normalisation avec l'occupant est un crime. Israël est un occupant qui (...) continue dans son extension coloniale. C'est donc une trahison et une attaque" contre les valeurs sacrées de l'Islam, a déclaré le secrétaire général du Conseil européen pour la Fatwa, Cheikh Hussein Halawa, lors d'une interview diffusée sur la chaîne al-Hiwar à Londres, en compagnie de Cheikh Wanis al-Mabrouk, membre du Secrétariat générale de l'Union internationale des érudits musulmans, reprise par le site Arabi21.

"Aucune raison, aucune excuse ne peut justifier la normalisation tant que l'occupant continue ses violations contre les Palestiniens et son occupation des lieux saints", a-t-il ajouté.

Cheikh Mabrouk a déclaré, pour sa part, que la "normalisation signifie entrer dans des relations planifiées qui conduisent finalement à rendre la relation normale" avec un "colonisateur qui a une idéologie et un projet dans la région, sans s'accorder avec les droits des Palestiniens".

Il a souligné que "certains tombent dans la confusion", expliquant que la "normalisation selon la politique légitime est un type de réconciliation, de négociation ou de 'Hudna', mais cette question ne concerne pas un occupant qui a usurpé la Terre sainte en particulier la Mosquée al-Aqsa".

Il a souligné que le fait d'établir une "relation avec l'occupant dans son cadre naturel sans égard aux droits religieux et humains, menace les grands principes de l'Islam basés sur la liberté, la justice, la dignité, la sécurité et la paix".

Regrettant la signature de la "Déclaration commune" entre le régime marocain et l'entité sioniste et les Etats-Unis, par le Premier ministre marocain, Cheikh Halawa a déclaré qu'il n'"était pas possible d'accepter l'humiliation d'al-Othmani (chef du gouvernement marocain), assis devant un ministre israélien pour signer l'accord de normalisation, ce qui ne peut être justifié", ajoutant que la "position du Maroc a été un grand choc pour les musulmans".

Le régime marocain et l'entité sioniste ont convenu, selon la déclaration, de "rouvrir les bureaux de liaison, la reprise immédiate des contacts officiels complets et l'établissement de relations diplomatiques complètes".

Les accords de normalisation ont suscité une condamnation générale au sein de la communauté internationale et de la part des Palestiniens qui affirment que ces accords ignorent leurs droits et ne servent pas la cause palestinienne.

La normalisation avec l'entité sioniste est un "crime impardonnable"
  Publié le : mardi, 29 décembre 2020 13:38     Catégorie : Monde     Lu : 2 foi (s)   Partagez