Un expert espagnol critique la poursuite de la politique de "chantage" adoptée par le Maroc envers les pays européens

Publié le : dimanche, 27 décembre 2020 15:54   Lu : 16 fois

MADRID - L'économiste espagnol de l'Université San Pablo (CEU) de Madrid, Javier Morillas a affirmé que le Maroc a reçu 654 millions d'euros de fonds européens au titre des nouvelles politiques de voisinage durant la période 2007-2010, critiquant la politique de "chantage" adoptée par le Maroc envers les pays européens y compris l'Espagne, en jouant la carte de la migration clandestine, le trafic de drogue et le pillage des richesses du Sahara Occidental.

"Rabat a effectivement bénéficié de 654 millions d'euros durant la période 2007-2010 par divers moyens, entre autres fonds générés par plusieurs voies, notamment via la migration clandestine, le trafic de drogue et le pillage des richesses du Sahara Occidental", a écrit M. Morillas dans le quotidien "Barcabo", citant l'accord de pêche conclu entre l'Union européenne (UE) et le Maroc en juillet 2018, en vertu duquel les revenus de 107 000 tonnes de poissons pêchés par la flotte de pêche européenne sont revenus au Maroc", et celui sur les produits agricoles englobant le Sahara Occidental.

L'économiste a critiqué, en outre, le traitement du Gouvernement espagnol de la question de migration clandestine qui "a ébranlé la notoriété de l'Espagne au niveau de l'Europe, en raison de sa faible maîtrise des flux migratoires au niveau des îles Canaries".

L'universitaire a ajouté, en outre, que "le commerce de la migration clandestine et la culture de cannabis sur une superficie de plus de 120 hectares contribuent dans une large mesure à la stimulation de l'économie de ce pays en proie à la corruption".

Un expert espagnol critique la poursuite de la politique de "chantage" adoptée par le Maroc envers les pays européens
  Publié le : dimanche, 27 décembre 2020 15:54     Catégorie : Monde     Lu : 16 foi (s)   Partagez