Christopher Ross: l'approche de la communauté internationale sur la question sahraouie demeure inchangée

Publié le : lundi, 14 décembre 2020 13:30   Lu : 24 fois
Christopher Ross: l'approche de la communauté internationale sur la question sahraouie demeure inchangée

WASHINGTON- L’ancien émissaire de l’ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, affirmé lundi que la décision du président américain sortant, Donald Trump de reconnaître une prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental ne changeait rien à l’approche de la communauté internationale sur ce conflit, rappelant la position "claire" de l’Algérie sur le droit des peuples à l'autodétermination.

"En niant ce droit, les Etats-Unis tourne le dos non seulement à des siècles de soutien à ce principe, y compris en Algérie en 1959, mais aussi au principe d'annexion des territoires par la force", indique M. Ross à la radio chaîne 3.

M.Ross estime qu’il est "évident que la proclamation du président américain sortant reconnaissant une souveraineté qui n’appartient ni à lui ni au Maroc est insensée, irréfléchie et dangereuse". Il explique que "cette décision ne change rien à l’approche de la communauté internationale sur le dossier du Sahara occidental et à la nécessité urgente d’appliquer les résolutions successives du Conseil de sécurité" relatives au dossier sahraoui.

Il rappelle à cet égard que la position de l’Algérie "est claire, elle soutient le droit des peuples à l’autodétermination", avant d'ajouter que "l'Administration Trump fait fi de ce besoin de la manière la plus flagrante, en tournant le dos au principe de l’autodétermination".


Lire aussi : Le Maroc a entravé le travail des émissaires de l'ONU


"On se demande tous pourquoi le président Trump a fait cette déclaration vu que depuis le début de son mandat il y avait de fortes voix qui lui disaient qu’il ne fallait pas changer la position des Etats-Unis", s'interroge l’ancien envoyer personnel du Secrétaire général de l’ONU au Sahara occidental.

Il soutient que la décision de Trump "va compliquer l’arrivée à un accord et va contribuer à une tension dangereuse et croissante" qui "menace la paix et la sécurité" dans la région.

M. Ross appelle enfin l’administration du président élu Joe Biden, qui prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, à "annuler" la décision de son prédécesseur "dès son

Christopher Ross: l'approche de la communauté internationale sur la question sahraouie demeure inchangée
  Publié le : lundi, 14 décembre 2020 13:30     Catégorie : Monde     Lu : 24 foi (s)   Partagez