ISACOM: la prochaine administration américaine appelée à corriger l’erreur grossière de Trump

Publié le : lundi, 14 décembre 2020 09:22   Lu : 1 fois

EL AYOUN OCCUPE- L’Instance sahraouie contre l'occupation marocaine (ISACOM) a condamné la décision de Donald Trump sur la prétendue marocanité du Sahara occidental, invitant la future administration à œuvrer pour "corriger l’erreur grossière" commise par le président américain sortant et battu lors des dernières élections présidentielles.

L’ISACOM a exprimé son "indignation" quant à l’annonce par Trump de la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, qualifiant cette décision de "violation inique et désolante du droit international et du droit inaliénable et imprescriptible des peuples à l’autodétermination", indique un communiqué de l’Instance rapporté dimanche par l’Agence SPS.

Un tel droit a servi certes de socle sur lequel se sont fondés les Etats-Unis, mais la décision de Trump a constitué un dangereux précédent dans les relations internationales en reconnaissant les politiques expansionnistes au dépens de la souveraineté des peuples sur leur territoire.

"Suite à cette agression injustifiée du président américain à l’encontre du droit de notre peuple à la liberté, il serait utile de lui rappeler et rappeler à l’opinion internationale que le président américain ne détient même pas un grain de sable du Sahara occidental et qu’il ne possède aucune souveraineté ni autorité sur le Sahara occidental pour se permettre de la transmettre, sous quelque motif que ce soit, au régime de l’occupation militaire marocaine indigne", a souligné l’ISACOM.

L’Instance a également invité l’occupant marocain à ne pas se sentir obligé d’aller chercher aussi loin une légitimité qu’il ne possède pas, mais plutôt de la chercher auprès du peuple sahraoui, seul détenteur de la souveraineté et unique habilité à décider du sort de son pays.

Le régime de Rabat n’a d’autre alternative que de se conformer à la légitimité internationale et accepter l’organisation d’un référendum sur l’autodétermination sous le double égide de l’ONU et de l’UA, el but étant de concrétiser la volonté des Sahraouis exprimé un certain 27 février 1976 en proclamant l’instauration de la RASD.

Il s’agit d’adresser un message claire à tout le monde, notamment à Donald Trump, ainsi qu'aux gouvernements et organisations mondiales qui se respectent, pour leur rappeler que le fait de passer sous silence ces pratiques irresponsables émanant du président d'un pays supposé être une grande puissance siégeant de surcroit au Conseil de sécurité, s'assimile à une acceptation de la logique des affaires suspectes et de la loi du plus fort, a souligné l'ISACOM. "Cette logique est rejetée par l’ensemble des peuples libres et résistants qui vont la combattre de toutes leurs forces", a ajouté l'Instance sahraouie.

Par ailleurs, l’ ISACOM a salué les organisations et gouvernements respectueux du droit international qui ont rapidement réitéré leur attachement au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et exprimé leur rejet de l'initiative de Trump, ajoutant que le président sortant souhaite faire de la région et du continent africain un foyer de conflits et de tensions dont l’envergure et la gravité sont difficiles à connaitre.

Et d'inviter l’administration américaine sous la présidence de Biden à défendre d’abord les valeurs de la Constitution américaine, en tête desquelles le droit de tous les peuples sans exception à l’autodétermination et à l’indépendance.

Réitérant sa solidarité inconditionnelle, constante et de principe avec le peuple palestinien, l'ISACOM a condamné l’odieuse trahison marocaine et arabe à cette cause juste.

ISACOM: la prochaine administration américaine appelée à corriger l’erreur grossière de Trump
  Publié le : lundi, 14 décembre 2020 09:22     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez