Des parlementaires britanniques interpellent leur gouvernement sur la répression marocaine au Sahara occidental

Publié le : mercredi, 02 décembre 2020 10:56   Lu : 2 fois

LONDRES - Le Sous-secrétaire d'Etat parlementaire aux Arts, à l'Héritage et au Tourisme du cabinet fantôme britannique, Alex Sobel a interpellé son gouvernement sur la situation des détenus politiques sahraouis dans les geôles marocaines, particulièrement celle du détenu politique Yahia Mohamed El Hafedh Iza incarcéré à la prison de Bouizakarne au sud du Maroc, et dont la famille ignore le sort depuis le 9 octobre dernier.

Alex Sobel s’est renseigné sur les résultats des débats qu’a eu le gouvernement britannique avec l’ambassade du Maroc à Londres sur le déroulement du procès du détenu politique sahraoui devant la Cour d’appel de Marrakech le 21 octobre 2020, a rapporté mardi l’Agence de presse sahraouie (SPS).

Pour sa part, le député Maurice Karham du Parti des travaillistes de l’arrondissement d’Islington a demandé au ministère britannique des Affaires étrangères de protester auprès de l’ambassade du Maroc concernant la répression des civils dans les territoires du Sahara occidental sous occupation marocaine, et l’interdiction de voyage et de déplacement pour les militants des droits de l’Homme, suite à la dernière escalade entre le Front Polisario et le Maroc.

De son côté, le député de Stockport, Navendu Mishra, représentant du même parti a demandé au ministre d’Etat chargé de la région MENA de soulever, avec le Maroc, les questions et les rapports relatifs à la détention arbitraire et les harcèlements plus fréquents des forces marocaines contre les sahraouis dans la ville de Laâyoune occupée.

Dans ce même contexte, le député Kim Johnson du Parti Travailliste pour le district de Liverpool, a appelé le Gouvernement à interpeller le Maroc sur les rapports relatifs aux actes d’harcèlement dont sont victimes les prisonniers civils sahraouis dans la prison de Kenitra.

Les termes de l’accord de cessez-le-feu conclu, rappelle-t-on, en 1991, entre les deux parties au conflit (le Maroc et le Front Polisario) sous l’égide des Nations unies, interdisent toute présence militaire dans la zone démilitarisée.

Le député Alan Brown, ex-Président du Groupe parlementaire de solidarité avec le peuple sahraoui et porte-parole du SNP (Parti national écossais), a appelé le ministère britannique des Affaires étrangères (Foreign Office) à interpeller le Gouvernement marocain sur l’assignation à résidence de défenseurs sahraouis des droits de l’Homme.

Répondant aux questions soulevées par les députés, le ministre d’Etat pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, James Cleverly, a réaffirmé que le Gouvernement "suit de près la situation au Sahara occidental", et continue de prôner la désescalade et la reprise du processus politique dirigé par l’ONU.

Des parlementaires britanniques interpellent leur gouvernement sur la répression marocaine au Sahara occidental
  Publié le : mercredi, 02 décembre 2020 10:56     Catégorie : Monde     Lu : 2 foi (s)   Partagez