Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani

Publié le : mardi, 01 décembre 2020 16:00   Lu : 2 fois
Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani

BIR LAHLOU - Le gouvernement sahraoui a réagi avec force, lundi, aux déclarations "contradictoires" du Chef du gouvernement marocain, Saad Eddine El Othmani concernant la réalité de la situation à El Guerguerat et les tentatives de minimiser la gravité de l'agression marocaine contre des civils sahraouis le 13 novembre dernier, en violation de l'accord de cessez-le-feu, a rapporté l'Agence de presse sahraouie (SPS).

Le porte-parole du Gouvernement sahraoui, ministre de l'Information, Hamada Selma Eddaf a dénoncé les "allégations fallacieuses" colportées par le Chef du gouvernement marocain concernant les évènements d'El Guerguerat, arguant que le "discours officiel marocain est émaillé de contradictions".

Le ministre sahraoui a souligné que les déclarations du Chef du gouvernement marocain et les informations publiées par certains quotidiens montrent que "l'occupant marocain continue à minimiser son agression dans la région d'El Guerguerat, laquelle constitue une violation flagrante de l'accord de cessez-le-feu, voire la raison directe du déclenchement des affrontement armés, après 16 ans de guerre et 6 ans de négociations, au cours desquels le Maroc avait tout déployé pour parvenir à un accord de cessez-le-feu, en vertu duquel il s'est engagé à organiser un référendum d'autodétermination". 

Le Porte parole du Gouvernement sahraoui a souligné que «les allégations du chef du gouvernement marocain mettent à nu les actions et déclarations contradictoires de son pays qui joue le rôle de la victime alors qu'il est le bourreau».

«Pis encore, le Maroc ose qualifier son attaque militaire du 13 novembre dernier de non hostile», a-t-il déploré, ajoutant qu'«il ne s'agit là que de mensonges proférés par le chef d'un gouvernement qui ne fait qu’appauvrir davantage le peuple marocain en l'impliquant dans une guerre perdue d'avance qui n'engendrera que pertes, dettes, privation et ignorance».

«Le désengagement du Maroc des accords signés sous l’égide de l’ONU et de l’Organisation de l’Unité africaine (UA actuellement) renvoie le confit au Sahara Occidental à la case de départ», soutient le porte-parole sahraoui.

Le Gouvernement Sahraoui impute l'entière responsabilité de cette situation à l’occupant marocain, appelant les parties qui le soutiennent depuis 30 ans à l'obliger à se retirer des territoires de la RASD, étant la seule solution à même d'instaurer la paix dans la région, a-t-il soutenu.

Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani
  Publié le : mardi, 01 décembre 2020 16:00     Catégorie : Monde     Lu : 2 foi (s)   Partagez