L'ambassadeur sahraoui à Alger: l'expansion marocaine freine le projet de l'UMA

Publié le : jeudi, 26 novembre 2020 09:03   Lu : 19 fois
L'ambassadeur sahraoui à Alger: l'expansion marocaine freine le projet de l'UMA

ALGER - L'ambassadeur de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) en Algérie, Abdelkader Taleb Omar, a affirmé mercredi que "l'expansion marocaine a freiné le projet de l'Union du Maghreb arabe (UMA) et non pas la cause sahraouie comme le prétend le régime marocain", ajoutant que "l'annexion de la RASD constituera un facteur de destruction dans la région et toute l'Afrique".

Intervenant lors de l'annonce officielle de la naissance de l'Association nationale des journalistes algériens solidaires avec le combat du peuple sahraoui pour l'indépendance, M. Taleb a indiqué que "la charte constitutive de l'Union africaine (UA) prévoit le respect des frontières héritées au lendemain de l'indépendance étant un facteur de stabilité sur lequel reposent la sécurité et la paix en Afrique".

"L'UA était le premier à avoir compris la question en reconnaissant l'Etat sahraoui et sa qualité de membre, face à la manipulation du Maroc dont la politique expansive menace toute la région", a-t-il déclaré, ajoutant que  "la RASD constitue un facteur de stabilité dans la région et toute tentative d'annexion serait un facteur de destruction".

Et d'ajouter que le peuple sahraoui qui n'est guère un adepte de guerre, ne renoncera jamais à la lutte armée jusqu'au recouvrement de son indépendance "quelles que soient les manœuvres du Maroc qui a violé l'accord du cessez-le-feu".

Il a fait savoir, en outre, que "le régime marocain tend à retourner à la période précédant le 13 novembre "pour imposer le blocage et la stagnation et faire ainsi du plan de paix un autre de renonciation".


Lire aussi: Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU


"L'intention du Maroc de ne pas organiser un référendum s'est dévoilée en 2001 après l'annonce des résultats de l'action du comité d'identification et du nombre de votants réclamant l'indépendance", rappelle le diplomate sahraoui, précisant que "le Maroc entrave, depuis, le processus en présentant d'autres solutions dont l'autonomie".

"Quels que soient les dommages générés par la violation du cessez-le-feu", la nouvelle phase a crée une nouvelle dynamique en imposant une présence médiatique internationale ce qui a incité plusieurs pays à exprimer leurs positions vis-à-vis de la question sahraouie", a-t-il relevé, mettant en avant l'élan sans précédent du peuple sahraoui pour adhérer à l'armée et poursuivre la lutte armée jusqu'à la libération de sa terre".

L'ambassadeur sahraoui à Alger: l'expansion marocaine freine le projet de l'UMA
  Publié le : jeudi, 26 novembre 2020 09:03     Catégorie : Monde     Lu : 19 foi (s)   Partagez