L’ONU confirme la poursuite des affrontements militaires au Sahara occidental

Publié le : mercredi, 25 novembre 2020 13:51   Lu : 1 fois

NEW YORK (Nations-Unies) - Stephane Dujarric, le porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, a confirmé, mardi, la poursuite des hostilités au Sahara occidental, appelant à éliminer tous les obstacles à la reprise du processus politique.

"Nous continuons également de recevoir des informations faisant état de coups de feu sporadiques, et cela le long des parties Nord et Est du mur de sable marocain", a-t-il déclaré lors d'un point de presse, au moment où le Maroc continue de minimiser l'ampleur des affrontements à El Guerguarat au Sud ouest du Sahara Occidental.

Dujarric a précisé que "ces incidents ont eu lieu principalement de nuit",  affirmant que la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental (Minurso), est toujours présente sur tout le territoire sahraoui y compris à El Guerguerat.

"Ils (éléments de la mission) continuent, de toute évidence, à surveiller la situation", a-t-il assuré.

Et d’ajouter : " la Mission continue, de toute évidence, à être en contact avec toutes les parties prenantes concernées, et notre message continue d’indiquer clairement que les parties doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour désamorcer les tensions, éliminer tous les obstacles à la reprise du processus politique".

La guerre, que l’Etat occupant marocain lui-même a admis avoir déclenché il y a deux semaines, a, par conséquent, fait de tout le territoire du Sahara occidental "une zone de guerre ouverte", a déclaré la mission du Front Polisario auprès des Nations Unies.

"Jusqu’à présent, malgré les tentatives marocaines de minimiser la gravité de la situation, des affrontements militaires intensifs entre l’armée sahraouie et les forces armées de l’occupation marocaine se poursuivent le long du mur militaire illégal marocain ayant causé déjà des pertes humaines et matérielles", a affirmé le Front Polisario.

L'armée marocaine dont le moral est au plus bas, selon des experts militaires, a subi de nombreuses pertes en équipements et en vies humaines, selon l'armée sahraouie.

Les forces armées marocaines ont mené le 13 novembre 2020, en violation du cessez-le-feu de l'ONU, une agression militaire à El Gurguerat où des Sahraouis civils manifestaient pacifiquement pour réclamer la fermeture définitive de la brèche illégale créée par le Maroc le long du mur de sable.

L’ONU confirme la poursuite des affrontements militaires au Sahara occidental
  Publié le : mercredi, 25 novembre 2020 13:51     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez