L'OMCT et la FIDH appellent le Maroc à cesser le harcèlement des journalistes sahraouis

Publié le : mardi, 24 novembre 2020 17:16   Lu : 14 fois

GENEVE- L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains, un partenariat de l'Organisation mondiale contre la torture (Omct) et de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) a appelé les autorités marocaines à mettre fin à toute forme de harcèlement à l’encontre de l’ensemble des défenseurs des droits humains au Sahara occidental.

L'Observatoire précise dans un appel urgent rendu public lundi "qu'il a été informé de sources fiables d’actes de harcèlement à l’encontre des journalistes M. Ahmed Ettanji et Mme Nazha El Khalidi, également président et membre du Conseil du collectif sahraoui Equipe Média 1".

Il ajoute que "selon des informations reçues, les 21 et 22 novembre 2020, près de 200 représentants des forces de police et paramilitaires marocaines ont encerclé les maisons de M. Ahmed Ettanji et de Mme Nazha El Khalidi ainsi que les rues adjacentes, dans le quartier de Lahohoum, au centre de Laâyoune, empêchant quiconque d’y entrer ou d’en sortir, et ce alors que les deux journalistes s’apprêtaient à célébrer leur mariage", souligne l'Observatoire.

L'Observatoire rappelle que "les représentants des forces de l’ordre ont justifié leur intervention massive au nom des mesures prises pour empêcher la propagation de la Covid-19, alors que la cérémonie respectait les distances sociales requises. Les forces de l’ordre ont finalement quitté les lieux le 23 novembre à l'aube".

Exprimant son "inquiétude", observatoire relève que ce actes de harcèlement à l’encontre de M. Ahmed Ettanji et de Mme Nazha El Khalidi, visent à sanctionner leurs activités légitimes de défense des droits humains ainsi que leur droit à la liberté d’expression, et rappelle que " ce n’est pas la première fois que les membres d’Equipe Media font l’objet d’actes de harcèlement".

Pour mettre fin à ces actes de harcèlement , l'Observatoire interpelle les autorités marocaines à " garantir en toutes circonstances l’intégrité physique et le bien-être psychologique de M. Ahmed Ettanji et de Mme Nazha El Khalidi et de l’ensemble des défenseurs des droits humains au Sahara occidental.

Il appelle également les autorités marocaines à  "se conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 9 décembre 1998.

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains a vocation à protéger les défenseurs des droits de l’Homme victimes de violations et à leur apporter une aide aussi concrète que possible.

L’OMCT et la FIDH sont membres de ProtectDefenders.eu, le mécanisme de l’Union européenne pour les défenseurs des droits de l’Homme mis en œuvre par la société civile internationale.

L'OMCT et la FIDH appellent le Maroc à cesser le harcèlement des journalistes sahraouis
  Publié le : mardi, 24 novembre 2020 17:16     Catégorie : Monde     Lu : 14 foi (s)   Partagez