El-Guerguerat: appel à la fin de la politique impunité à l’égard du Maroc

Publié le : samedi, 14 novembre 2020 14:48   Lu : 5 fois

BRUXELLES- L'intergroupe parlementaire européen "Paix pour le peuple sahraoui" a exhorté l’Union européenne (UE) à condamner les mesures marocaines unilatérales dans la région d’El-Guerguerat dans le sud-ouest du Sahara occidental, en appelant à la fin immédiate de la politique d’impunité dont bénéficie le Maroc.

Dans une lettre adressée au Haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, l’intergroupe parlementaire européen a précisé que "la politique d’impunité dont a toujours bénéficié le Maroc doit cesser immédiatement et tous les moyens doivent être employés pour assurer la mise en œuvre par la MINURSO de son mandat, à savoir l’organisation d'un référendum d’autodétermination au Sahara occidental", a précisé l'agence de presse sahraouie (SPS).

Appelant à l’impératif respect de la souveraineté sahraouie, les eurodéputés ont rappelé à l’UE les termes de ses accords commerciaux "lucratifs" avec le Maroc, lesquels sont conditionnés au respect des droits de l’homme, ce que les autorités d’occupation marocaines ont totalement négligé au Sahara occidental.

"Après les derniers événements à El-Guerguerat, l’accord de paix est plus que jamais compromis", ont averti les membres de l’intergroupe, estimant que "la communauté internationale ne peut plus tourner le dos à ce conflit ignoré depuis plus de 45 ans".

Dans sa lettre, l'intergroupe a exprimé "son inquiétude ,profonde, face à la violation du cessez-le-feu, vendredi matin, par l'armée marocaine à El-Guerguerat", soulignant que "cette région a, de toujours, été un centre de tensions".

Le 13 novembre 2020, Rabat a, de nouveau, violé l'accord de cessez-le-feu signé il y a plus de 30 ans sous l'égide de l'ONU", en déployant "des forces militaires pour attaquer les civils sahraouis au niveau de la brèche illégale, ce qui a amené l'armée sahraouie à riposter afin de protéger ses citoyens sans défense".

"Des dizaines de civils sahraouis, dont des acteurs de la société civile, ont installé, depuis le 21 octobre dernier, un camp pour réclamer pacifiquement la fermeture définitive de la brèche illégale" et "dénoncer les violations continues des droits de l'homme dont souffre le peuple sahraoui dans les territoires occupés du Sahara Occidental", a précisé le groupe.

L'intergroupe parlementaire européen "Paix pour le peuple sahraoui" a condamné énergiquement "l'utilisation de la force par l'armée, la gendarmerie et les forces de sécurité du Maroc contre les Sahraouis".

El-Guerguerat: appel à la fin de la politique impunité à l’égard du Maroc
  Publié le : samedi, 14 novembre 2020 14:48     Catégorie : Monde     Lu : 5 foi (s)   Partagez