Palestine/Colonies: la communauté internationale appelée à arrêter les plans expansionnistes d'Israël

Publié le : mercredi, 19 février 2020 11:41   Lu : 1 fois
Palestine/Colonies: la communauté internationale appelée à arrêter les plans expansionnistes d'Israël

ALGER- L'occupant israélien envisage la réalisation illégalement de quelque 9.000 unités coloniales au nord d'Al-Qods occupé, au moment où l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a appelé à l'accélération de la tenue d'une conférence internationale pour la paix basée sur le droit et la légitimité internationale.

L'occupant "prépare un énorme plan pour construire 9.000 unités coloniales sur les terres de l'aéroport international abandonné de Qalandia, au nord d'Al-Qods occupé", a indiqué mercredi l'agence palestinienne de presse, WAFA.

Le projet "a été lancé il y a dix jours et sera réalisé sur le territoire de l'aéroport de Qalandia, jusqu'au mur d'apartheid qui sépare le nouveau quartier des colonies et les zones palestiniennes aux alentours d'Al-Qods occupé, alors que la colonisation est considérée comme illégale par la communauté internationale, et l'un des principaux obstacles à la paix.

Il comptera entre 6.000 et 9000 unités de logements, en plus des centres commerciaux d'une superficie de 300.000 et 45.000 mètres carrés qui seront attribués aux hôtels, aux réservoirs d'eau et d'autres installations, d'après la même source.

Janvier dernier, les autorités d'occupation israéliennes ont approuvé la construction de 1.936 nouveaux logements dans des colonies en territoire palestinien occupé.

La colonisation de la Cisjordanie occupée et d'Al-Qods-Est annexée, s'est poursuivie sous tous les gouvernements d'occupation depuis 1967, et plus de 600.000 colons sont installés sur ces territoires où vivent près de trois millions de Palestiniens.


Lire aussi: L'ambassadeur de Palestine à Alger appelle à l'unification des rangs face au "deal du siècle"


Elle s'est accélérée ces dernières années sous l'impulsion du Premier ministre Netanyahu et de son allié à Washington, le président Donald Trump.

Selon des données, le nombre d'unités de logement approuvées dans les colonies depuis que Trump est président des Etats-Unis, a presque doublé.

 

L'OLP exige le retrait immédiat des entreprises des colonies

 

Le secrétaire général de l'OLP, Saeb Erekat, a appelé mardi plusieurs pays européens, des entreprises américaines et thaïlandaises à se retirer immédiatement des colonies illégales israéliennes.

M.Erekat qui s'exprimait lors de réunions séparées avec le consul général britannique, Philippe Hall, le consul général de France, René Troccaz et le représentant des Pays-Bas en Palestine, Kiss van Bar, a souligné que "les entreprises qui ne retireront pas leurs activités dans les colonies, seront soumises à une responsabilité juridique devant les tribunaux internationaux et nationaux".

L'ONU a publié mi-février, une liste de 112 sociétés ayant des activités dans les colonies israéliennes illégales en Palestine occupée, une annonce qui a été immédiatement saluée par les Palestiniens y voyant une "victoire" pour le droit international.

M.Erekat a affirmé lors d'une autre rencontre avec l'ambassadeur de Turquie auprès de l'Etat de Palestine, Ahmed Demirer, la nécessité d'accélérer la tenue d'une conférence internationale dotée de pleins pouvoirs, pour la paix sur la base du droit international, de la légitimité internationale et de l'Initiative de paix arabe d'une manière qui garantisse la fin de l'occupation israélienne.

 

Il a toutefois fait savoir qu'il continuait de collaborer avec la cour pénale internationale "pour ouvrir une enquête sur les crimes de l’occupant et ses colons et condamner les criminels de guerres israéliens, qu’ils soient politiciens ou colons".

Face à l'agression israélienne incessante dans les territoires occupés, l'OLP, a réitéré ses appels afin d'impliquer une large mobilisation pour la protection des Palestiniens contre les puissances qui "s'opposent au droit international et à une paix globale".

Lors d'une réunion avec une délégation parlementaire britannique lundi, à Ramallah, Hanane Achraoui, membre du Comité exécutif de l'OLP, a exhorté, la communauté internationale à la création d'une Assemblée internationale, fondée sur les droits et la justice, pour mettre fin à l'occupation israélienne des territoires palestiniens.

"Une Assemblée internationale peut être en mesure de présenter des alternatives et de faire face aux dangers qui menacent la paix", et "peut également mettre fin à l'occupation israélienne illégale", a-t-elle affirmé.

La haute responsable palestinienne a rappelé devant la délégation britannique, le rejet catégorique par les dirigeants et le peuple palestiniens, du plan de paix américain, dit "Accord du siècle", "parce qu'il est "injuste, partisan et viole le droit international" ainsi que les droits légitimes des Palestiniens".

Dans le contexte des agressions, le ministère palestinien des affaires étrangères a dénoncé mardi, "les attaques terroristes" par des colons, contre les palestiniens, et aussi leurs terres, leurs biens et leurs lieux Saints, et ce, sous la protection des forces armées israéliennes, citant le cas de la localité d’Al-Mughayyir au nord-est de Ramallah.

Palestine/Colonies: la communauté internationale appelée à arrêter les plans expansionnistes d'Israël
  Publié le : mercredi, 19 février 2020 11:41     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez