Ministère de l'Intérieur: Pas de nouveaux projets en 2020

Publié le : dimanche, 27 octobre 2019 15:59   Lu : 1 fois
Ministère de l'Intérieur: Pas de nouveaux projets en 2020

ALGER- Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune a affirmé, dimanche, que l'année 2020 verra uniquement le parachèvement des projets tracés, eu égard des difficultés financières que vit le pays.

Présentant un exposé devant les membres de la commission des finances de l'Assemblée populaire nationale (APN) sur le projet de budget 2020 de son secteur, dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances (PLF) 2020,

le ministre de l'Intérieur a indiqué que "la priorité sera accordée, l'année prochaine, aux projets en cours de réalisation, eu égard de la conjoncture financière difficile".

"Le Gouvernement a décidé de parachever les projets en cours de réalisation sans prévoir l'inscription de nouveaux projets", a ajouté le ministre.

Il a relevé, dans ce cadre, que "tous les secteurs sont solidaires", donc la même démarche s'applique pour les autres ministères.

Détaillant le budget consacré à son département dans le cadre du PLF 2020,

M.Dahmoune a fait savoir que le projet de budget de fonctionnement sera revu à la hausse avec 3.25% par rapport à l'année précédente, une hausse justifiée, a-t-il expliqué, par la révision des dotations demandée notamment par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) et la Direction de Protection civile.

Il est prévu, dans ce sens, que la DGSN bénéficiera du plus grand quota du budget soit 5.426 mds DA "pour l'acquisition de matériel d'armement et le renouvellement du parc automobile".

Quant au solde restant, il sera réparti entre la Direction générale de protection civile (DGPC), la Direction générale des transmissions nationales et la Direction générale de la garde communale.

S'agissant des postes budgétaires proposés pour l'année 2020, le ministre a fait état de 379.634 postes permanents et 45.091 postes contractuels.

La DGSN verra, à ce titre, l'ouverture de 5.981 nouveaux postes pour le recrutement d'officiers de police, tandis que la DGPC bénéficiera de 4.300 nouveaux postes pour couvrir ses besoins.

 

Permettre aux communes d'améliorer leurs recettes

 

Le volet relatif au développement local et au renforcement des capacités des communes pour l'augmentation de leurs recettes a été au centre de l'intervention de M. Dahmoune qui a insisté sur l'impérative poursuite des efforts pour développer ce domaine.

Dans ce sillage, le ministre a fait état d'une proposition pour la révision à la hausse des taxes de collecte des déchets ménagers, a-t-il dévoilé, ajoutant que 0.944 milliard DA de ces recettes seront destinées aux communes.

Les communes devraient bénéficier de 30% des montants collectés dans le cadre de la réactivation de l'impôt sur la fortune (ISF), proposé au titre du PLF 2020.

Sur un autre registre, M. Dahmoune a cité la relance des travaux de réaménagement de zones industrielles supplémentaires pour une enveloppe budgétaire de l'ordre de 132 milliards de dinars, à soustraire du budget d'équipement de l'Etat, notant qu'il s'agit là d'une mission qui sera assignée aux walis.

Il est également prévu la relance du programme national portant la réalisation de 67 micro-zones d'activités.

 

La transition énergétique, un autre défi relevé par le secteur de l'Intérieur

        

Le secteur de l'Intérieur veille à impliquer les collectivités locales dans "la dynamique de la croissance verte", l'opération constituant "le principal défi", a affirmé le ministre, précisant que l'objectif de cette démarche est de réduire la facture énergétique, dont le montant annuel s'élève à 27 milliards de dinars.

Le plan tracé par le secteur pour l'année 2020 porte également sur l'alimentation des écoles primaires en énergie solaire, le ministère de l'Intérieur aspire à ce que le nombre d'écoles fonctionnant avec ce type d'énergie représente 30 % du nombre global des établissements primaires à l'échelle nationale.

 Dans le but de rationnaliser la consommation d'énergie, les lampes classiques seront remplacées par des lampes économiques, à travers l'ensemble des structures relevant du secteur, entre autres mesures prévues dans ce sens.

Revenant à l'aménagement du territoire, il a indiqué que sept études prospectives étaient en cours d'élaboration, en prévision de leur soumission au Gouvernement.

A cette occasion les membres de la commission des finances ont exprimé leurs préoccupations inhérentes au transport et à la cantine scolaire, notamment dans les zones éloignées, en sus de la distribution équitable des logements sociaux entre autres dossiers.

Ministère de l'Intérieur: Pas de nouveaux projets en 2020
  Publié le : dimanche, 27 octobre 2019 15:59     Catégorie : Economie     Lu : 1 foi (s)   Partagez