Assurance islamique: la loi régissant "Takaful" prête avant fin 2019

Publié le : mardi, 02 avril 2019 18:05   Lu : 10 fois
Assurance islamique: la loi régissant "Takaful" prête avant fin 2019

ALGER - La loi régissant "Takaful", un concept d’assurance basé sur la "Charia" (loi islamique), devrait être promulguée "d'ici fin 2019", permettant ainsi la commercialisation de ce produit en Algérie, a indiqué à l'APS mardi à Alger le P-dg de la Société algérienne d’assurance (SAA), Nacer Sais.

"Le Takaful est un système d’assurance fondé sur les préceptes de la Charia islamique. Il devrait drainer les fonds d’une frange de la société favorable à ce mécanisme qui diffère de l’assurance classique. Les textes de loi régissant ce produit sont en cours de préparation et devraient être promulgués d'ici la fin de l’année en cours", a expliqué M. Sais en marge d’une conférence sur "les enjeux stratégiques de l'activité d'assurance et la réassurance en Algérie", organisée par l'Institut national d'études de stratégie globale (INESG).

A l’image de certaines banques, qui proposent des produits islamiques à leur clientèle, les sociétés d’assurances vont également se doter de mécanismes leur permettant de commercialiser des produits basés sur les normes et règles de la Charia, notamment dans la branche assurance vie, a ajouté M. Sais.

Selon le même responsable, le lancement de ce nouveau mode d’assurance est parmi "les enjeux majeurs" qu’avaient fixés les sociétés d’assurances et de réassurance en Algérie, permettant à ce "secteur stratégique d’accompagner la transition économique nationale".

Parmi ces enjeux, il a également cité la digitalisation comme levier de croissance, notamment la vente en ligne, l’amélioration de la chaîne de valeur et l’amélioration de la relation avec la clientèle et le développement de nouvelles prestations.

Il s'agit aussi de l'assouplissement des dispositifs de l’assurance contre les catastrophes naturelles (CAT-NAT), l'ouverture de guichets d’assurance au niveau des banques, ainsi que la promotion de l’assurance vie, considérée comme un levier de développement de l’épargne à long terme.


Lire aussi: Des compagnies d'assurances publiques projettent la création d'un groupement d'expertise


M. Sais a souligné que l'objectif du secteur est qu’il soit un secteur "mieux organisé et plus sollicité", précisant qu’en 2018, l’industrie des assurances en Algérie pesait 138 milliards de dinars (1,2 milliards de dollars), soit 0,7 du PIB (contre 4% au Maroc, 2% en Tunisie et 8% en Namibie).

Les assurances de dommage, a-t-il précisé, représentaient près de 92% du chiffre d’affaires du marché national, dont 50% issus de la branche automobile.

Dans le monde, le responsable a indiqué que le secteur des assurances représente 4.891 milliards de dollars, dont 2.657 milliards de dollars en assurance vie.

Les marchés avancés comme l’Europe et l’Amérique du Nord sont estimés à 3.820 milliards de dollars, la Chine à 531 milliards de dollars, les marchés émergents 1.072 milliards de dollars, dont l’Afrique qui demeure le marché le moins développé avec seulement 67 milliards de dollars.

Il a estimé que le marché des assurances pourrait doubler de volume à l’horizon 2030 au regard de sa contribution et son poids dans le développement économique et social des pays, soulignant que la Chine et les pays émergents seraient les premiers à impulser ce rythme de croissance, car le marché est presque saturé dans les pays développés.

Les nouvelles technologies redessineront le concept d’assurance pour plus de flexibilité et une meilleure qualité de prestation, a-t-il insisté.

Assurance islamique: la loi régissant "Takaful" prête avant fin 2019
  Publié le : mardi, 02 avril 2019 18:05     Catégorie : Economie     Lu : 10 foi (s)   Partagez