×

Avertissement

JFolder::folder : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : [ROOT]/cache/com_plugins

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : [ROOT]/cache/com_plugins

Plusieurs dispositions prises pour développer l'entrepreneuriat féminin

Publié le : jeudi, 14 février 2019 17:55   Lu : 12 fois
Plusieurs dispositions prises pour développer l'entrepreneuriat féminin

ALGER - Plusieurs dispositions ont été prises par le gouvernement afin d’offrir plus d’opportunités aux femmes entrepreneures et d’affronter les difficultés qu’elles rencontrent dans leurs activités, a affirmé, jeudi à Alger, le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi.

"Afin d’offrir l’opportunité aux femmes entrepreneures de partager et d’affronter les difficultés qu’elles rencontrent au quotidien, le gouvernement s’est engagé à soutenir les femmes au même titre que les chefs d'entreprises-hommes, et ce, dans leurs démarches entrepreneuriales avec comme objectif de faire progresser leur nombre, à l’effet de contribuer à la croissance économique, à la création de l’emploi et, surtout, de considérer la femme comme un moteur déterminant du renouveau de notre tissu industriel", a indiqué  M. Yousfi lors d’un séminaire sur l’évolution de la femme chefs d’entreprises dans la région MENA, organisé par l'Association des femmes chefs d'entreprises (SEVE).

Selon lui, la stratégie de développement de son département ministériel s’inscrit en droite ligne avec les Objectifs du développement durable à l’horizon 2030 de l'ONU (ODD), notamment, à travers la mise en œuvre de l’ODD no 5 qui est de parvenir à l’égalité des sexes et d'autonomiser toutes les femmes et les filles.

Pour atteindre cet objectif, a-t-il  poursuivi, le ministère, par le biais de son point focal-genre au Conseil national de la famille et de la femme, contribue activement à développer des plaidoyers pour l’autonomisation des femmes pour le développement et la promotion de l’entrepreneuriat féminin dans le secteur de l’industrie. Dans ce sens, il a cité un projet d’accompagnement d’associations de femmes chefs d’entreprises qui a été mené en partenariat avec l’ONUDI.

L’objectif de ce projet est d’appuyer le dialogue politique et économique entre les parties prenantes pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin, de renforcer les capacités des associations nationales et de les aider à offrir un service de qualité au profit des femmes entrepreneures.


Lire aussi: Entrepreneuriat féminin: signature d'une convention entre le FGAR et la SEVE


Ainsi, la mise en œuvre de ce programme a permis de sélectionner quelque 200 projets d’investissements portés par des femmes afin de les aider à travers la formation, le coaching, l’identification d’opportunités de partenariats d’affaires et l’accès au financement, a-t-il fait savoir.

Rappelant que le nombre de PME en Algérie a atteint 1,1 million d'entités à la fin juin 2018, le ministre a fait part de la mise en place d’un certain nombre de dispositifs pour accélérer et consolider la croissance et le développement économique: "Ces dispositifs sont accessibles, sans discrimination, à tous les citoyens algériens, hommes et femmes".

Il a cité, dans ce cadre, la nouvelle loi portant développement de la PME qui contient une série de dispositifs et de mesures de nature à soutenir et encadrer la création d’activités notamment auprès des systèmes bancaires pour assurer le financement des investissements tout en bénéficiant de facteurs incitatifs et d’exonérations fiscales et sociales.

A cet effet, il a appelé les femmes à saisir l’ensemble des opportunités qui s’offrent à elles "pour s’intégrer pleinement dans l’économie moderne, qui est celle de l’entreprise performante."

Il a aussi souligné que son ministère avait tenu une rencontre en 2017 autour des questions liées à l’accès des femmes chefs d’entreprises aux différents dispositifs gérés par son secteur.


Lire aussi: Industrie automobile : fabrication locale de plaquettes de frein dès la fin février


Par ailleurs, il a mis en exergue l'intérêt que porte le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à la promotion de la femme algérienne, et toutes les actions multiformes qu'il a menées pour l'amener à participer davantage et activement à la vie politique et à assumer des fonctions de plus en plus élevées au sein des institutions de l'Etat.

"Il ne s'agit pas uniquement de la ratification de conventions internationales, ni du fait que la Constitution algérienne consacre pleinement le droit de la femme à l'emploi et à l'égalité entre les hommes et les femmes dans le marché du travail. il y a, d'ailleurs, en Algérie une parfaite égalité de salaire pour le même emploi. Et ceci résulte d'une profonde conviction que le développement du pays ne peut s'effectuer sans la participation pleine et entière de la femme", selon le ministre.

Cependant, a-t-il soutenu, dans le monde du travail, "nous devons certainement faire mieux et plus, notamment dans l'entrepreneuriat".

Pour lui, il convient, à cet égard, de procéder à l’adaptation des dispositifs d’aides à l’emploi et à l’entrepreneuriat à même de permettre à la femme de concilier entre ses engagements professionnels et ses responsabilités familiales.


Lire aussi: La levée du gel des projets de développement tributaire de l'amélioration de la situation financière


De son côté, Mme Yasmina Taya, présidente d'honneur de SEVE a indiqué que la création des entreprises par les femmes en Algérie a évolué de 25% durant les cinq dernières années.

Le nombre d'entreprises gérées par des femmes (hors professions libérales et agricoles) a atteint 149.664 à fin février 2018, soit 7,6% de la population d'affaires Algérie, a-t-elle souligné.

Ce qui constitue, selon elle, une "évolution positive" vu les différentes contraintes auxquelles les femmes sont affrontées dans le domaine de création des entreprises.

Outre les contraintes liées essentiellement aux procédures administratives, au manque de formation du manager et au manque d'informations, il s'agit également, selon elle, du manque lié au code social dans certaines régions et dans certaines franges de la société.

Media

Plusieurs dispositions prises pour développer l'entrepreneuriat féminin
  Publié le : jeudi, 14 février 2019 17:55     Catégorie : Economie     Lu : 12 foi (s)   Partagez