Lee Nak-Yon: hisser la coopération au niveau du partenariat stratégique

Publié le : lundi, 17 décembre 2018 14:50   Lu : 30 fois
Lee Nak-Yon: hisser la coopération au niveau du partenariat stratégique
Photo APS

ALGER – Le Premier ministre de la République de Corée, Lee Nak-Yon, a appelé lundi à Alger à un renforcement de la coopération économique algéro-sud coréenne et à la hisser au niveau du partenariat stratégique scellé entre les deux pays en 2006.

Dans son allocution prononcée lors de la 5ème session du Forum d’affaires algéro-sud coréen, qu’il a co-présidé avec le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, M. Nak-Yon a précisé que l’Algérie était le seul pays d'Afrique avec lequel la République de Corée avait signé un accord de partenariat stratégique en 2006, mais les deux pays n’ont pas échangé suffisamment pour être à la hauteur de leur partenariat stratégique.

Selon lui, il reste un grands nombre de secteurs où les deux pays peuvent et doivent coopérer, proposant, à cet égard, le renforcement de la coopération bilatérale dans l’industrie manufacturière qui, a-t-il dit, avait permis à la Corée du sud de sortir du sous-développement.

L’Algérie et la République de Corée peuvent également intensifier leur coopération notamment dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans lequel la Corée du sud a atteint un niveau de maîtrise élevé et mondialement reconnu, selon lui.


Lire aussi: Ouyahia appelle à un renforcement des investissements sud-coréens en Algérie


Il a, dans ce sens, fait savoir qu’un protocole d’accord sera signé à l’occasion de son séjour en Algérie pour encourager la coopération dans les domaines des TIC et des énergies renouvelables.

Les TIC peuvent être utilisées dans l’agriculture, le transport et l’administration, a-t-il avancé en précisant que la Corée du sud souhaite partager son expérience dans ce domaine avec l’Algérie.

Il a aussi proposé d’élargir le partenariat algéro- sud coréen à d’autres domaines comme les installations industrielles, citant, dans ce contexte, les centrales thermiques, les raffineries et les installations environnementales pour le traitement de l'eau et des déchets.

Le Premier ministre sud-coréen a évoqué la conclusion entre les deux pays d’accords de coopération dans les domaines de l’environnement et des douanes, alors qu’une réunion de haut niveau sera, par ailleurs, tenue autour de la coopération dans le domaine aérospatial.

"Nous pouvons créer de nouvelles opportunités et commencer par institutionnaliser le dialogue entre les gouvernements et les institutions des deux pays", a-t-il estimé, appelant à encourager les rencontres entre les hommes d’affaires.

"L’Algérie possède le plus grand territoire en Afrique et le troisième plus important gisement pétrolier du continent. Si la Corée du sud peut contribuer à donner un nouvel élan à l’économie algérienne, cela constituera un immense honneur pour le peuple coréen", a-t-il dit.

M. Lee a annoncé la tenue en 2019 de la réunion du Comité mixte algéro-sud coréen dont la dernière rencontre remonte à 2007: "Cette rencontre sera une occasion importante pour passer à l’examen de la coopération en cours et relever ensemble de nouveaux défis".

En outre, il a fait part du grand intérêt porté par les entreprises de son pays au marché algérien, qui souhaitent contribuer au développement  de l'économie algérienne.

Concernant sa visite, il a indiqué qu’il s’agit du premier déplacement d’un Premier ministre sud-coréen en Algérie.

"Il s’agit d’une visite relativement tardive, mais je souhaite contribuer, dès à présent, à intensifier davantage les relations entre les deux pays pour concrétiser bel et bien notre partenariat stratégique", a-t-il soutenu.


Lire aussi: Forum d’affaires algéro-sud coréen: une volonté commune de renforcer la coopération bilatérale


Rappelant la douloureuse colonisation de l’Algérie et sa glorieuse Guerre de libération, il a affirmé que cela figure parmi les nombreux points communs entre les peuples algérien et sud-coréen.

"En visitant dimanche le Musée du Moudjahid à Alger, j’ai été choqué et en même temps profondément touché par le sacrifice et l’esprit combatif du peuple algérien et de ses leader comme l’Emir Abdelkader", a-t-il confié.

Il a également salué la capacité de l’Algérie à surmonter la douloureuse période qu’elle avait vécue durant les années 1990, et à retrouver la stabilité politique et la croissance économique.

Dans ce sens, il a fait la similitude avec son pays qui a connu durant 35 ans la colonisation et qui obtenu son indépendance grâce, a-t-il rappelé, aux combattants et à la résistance inlassable du peuple coréen, ajoutant qu'une guerre civile s'était soldée par la partition de l'ex. Corée en Corée du sud et en Corée du nord.

L'Algérie et la Corée du sud, a-t-il ajouté, "ont des histoires douloureuses mais dont ils sont très fiers, et ont également une autre similitude qui réside dans l’excellence des ressources humaines".

Lee Nak-Yon: hisser la coopération au niveau du partenariat stratégique
  Publié le : lundi, 17 décembre 2018 14:50     Catégorie : Economie     Lu : 30 foi (s)   Partagez