Des instructions fermes pour améliorer l'alimentation en eau potable

Publié le : mercredi, 26 juillet 2017 14:10   Lu : 23 fois
Des instructions fermes pour améliorer l'alimentation en eau potable
APS PHOTOS © 2017

ALGER - Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a exhorté les responsables locaux du secteur à améliorer le service public de l’eau potable et à veiller à mettre un terme aux perturbations enregistrées dans plusieurs régions du pays, a indiqué mercredi le ministère dans un communiqué.

"Le ministre a donné des instructions fermes aux responsables locaux de son département afin d’inscrire l’amélioration du service public de l’eau potable comme priorité absolue et de veiller à mettre un terme aux perturbations", note la même source.

Ces instructions ont été données par le ministre lors d'une réunion qu'il a tenue mardi dernier à Alger avec les directeurs des ressources en eau (DRE) et les directeurs des unités de l'Algérienne des eaux (ADE) des wilayas enregistrant des perturbations dans le fonctionnement du service public de l’eau potable durant cette saison estivale.

Il s’agit des wilayas de Blida, Boumerdes, Tizi-Ouzou, Khenchela, Batna, Tebessa, Oum El-Bouaghi, Setif, Bordj Bou Arreridj, Ouargla, Médéa, Bejaia, Annaba, Bouira, Skikda et Souk Ahras.

L’objectif de cette réunion était "de mettre le doigt sur les vrais problèmes qui impactent la qualité du service public de l’eau potable dans ces wilayas et d’écouter les solutions proposées par les responsables locaux pour résorber ces insuffisances", explique la même source.

"Loin de la langue de bois, M. Necib a exigé de ces représentants au niveau local l’établissement d’un véritable état des lieux".   

"De grâce, ne me dites surtout pas que tout va bien, notamment dans les zones rurales et certaines agglomérations secondaires où des rattrapages doivent être opérés. Je constate quotidiennement les mécontentements de la population à travers les rapports qui me parviennent et les colonnes de la presse nationale", a relevé le ministre.

Dans ce sens, les différents responsables ont exposé, à tour de rôle, la situation du service public de l’eau potable dans leurs wilayas respectives, ainsi que la charge, les contraintes rencontrées, les solutions préconisées et les projets destinés à éradiquer ces insuffisances.

Il a alors été relevé que la majorité des perturbations sont enregistrées dans les zones rurales ou dans certaines agglomérations secondaires, en raison de l’insuffisance de la ressources dans certains cas, et aussi de la vétusté des réseaux de distribution, des coupures dans l’alimentation en énergie électrique, des branchements illicites et des défaillances dans la gestion notamment dans les localités où le service public de l’eau potable est assuré par les régies communales lesquelles ne disposent ni de savoir-faire ni de moyens nécessaires pour l’accomplissement d’une telle tâche.

A l’issue de ces exposés, le ministre a donné un certain nombre d’orientations, notamment de "donner un coup d’accélérateur" à toutes les opérations en cours de réalisation. 

Dans ce contexte, il a recommandé aux responsables des wilayas concernées de s’appuyer sur les micro-entreprises pour la réalisation de certaines opérations d’entretien et de réparation de fuites.

Par souci d’équité sociale, M. Necib a également exigé des directeurs de wilaya de renforcer la présence des subdivisionnaires hydrauliques dans les zones rurales et les agglomérations secondaires qui sont les plus touchées par ces perturbations dans l’approvisionnement en eau potable en cette période de grandes chaleurs. 

Il s’agit de déployer plus de moyens en fédérant les capacités d’intervention des subdivisionnaires, de la DRE, des structures de l’ADE ainsi que celle des communes concernées.

S'agissant de la ressource humaine, le ministre a instruit les responsables, notamment ceux de l’ADE, de procéder à la réorganisation des effectifs et à leur redéploiement dans les métiers opérationnels de l’eau.

M. Necib a, également, insisté sur la nécessité de communiquer avec la population en multipliant les interventions dans les médias locaux.   

"Les citoyens ont le droit de connaître les programmes de distribution, les raisons des perturbations et les perspectives d’amélioration du service public de l’eau", a insisté le ministre  qui a également invité l’ensemble des responsables du secteur à la préparation de la saison estivale prochaine dès la fin de cet été.  

Des instructions fermes pour améliorer l'alimentation en eau potable
  Publié le : mercredi, 26 juillet 2017 14:10     Catégorie : Economie     Lu : 23 foi (s)   Partagez