Le rôle de la Banque nationale des semences dans le renforcement de la sécurité alimentaire mis en exergue

Publié le : jeudi, 11 août 2022 16:52   Lu : 97 fois
Le rôle de la Banque nationale des semences dans le renforcement de la sécurité alimentaire mis en exergue

ALGER - Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane a mis en avant, jeudi à Alger, le rôle majeur de la Banque nationale des semences dans le renforcement de la sécurité alimentaire du pays.

Dans une allocution à l'occasion de l'inauguration de cet organisme, M. Benabderrahmane a qualifié la réalisation de la Banque nationale des semences d"étape historique", estimant qu'il s'agit d"un nouveau jalon qui vient consolider notre souveraineté nationale, à travers la consécration du principe de sécurité alimentaire du pays, partie intégrante de notre sécurité nationale".

Il a ajouté que cet "important" exploit scientifique a été réalisé par des compétences algériennes qui ont prouvé aujourd'hui "encore une fois que les compétences nationales sont en mesure d'accomplir ce type de réalisations", ce qui sera susceptible de renforcer le processus d'édification nationale.

Le Premier ministre a souligné, en outre, que cette banque "revêt une grande symbolique en ce sens qu'elle confirme que nous avançons à pas sûrs vers la réalisation de la sécurité alimentaire, et que l'Algérie est capable de relever les défis et de gagner les enjeux dès qu'il s'agit de l'intérêt suprême du pays", rappelant "la conjoncture internationale et le contexte géostratégique actuel face auxquels nous devons consentir davantage d'efforts et resserrer les rangs".

M.Benabderrahmane a insisté, dans ce contexte, sur l'importance de préserver et de protéger les espèces végétales et animales locales eu égard à leur rôle dans l'intensification de la production nationale.

L'ouverture de cette banque, un organisme d'une "importance majeure" car renforçant le principe de sécurité alimentaire du pays, est le fruit d'efforts de recherches et d'études menées par des compétences purement algériennes, des compétences diplômées des instituts et des universités algériennes et activant dans différents instituts et centres de recherche relevant du secteur de l'Agriculture et du Développement rural, a fait remarquer M. Benabderrahmane.

Rappelant le grand intérêt que porte le Président de la République, M Abdelmadjid Tebboune, au développement de la recherche dans tous les domaines de la connaissance et au renforcement du rapprochement de l'université des institutions et des administrations, le Premier ministre a estimé que ces réalisations vitales sont un autre exemple des efforts déployés au niveau gouvernemental en vue de la concrétisation de ce principe.

Le Premier ministre a fait observer que les semences, une ressource vitale irremplaçable, jouaient un rôle axial dans le développement durable dans le domaine de l'agriculture, à travers leur utilisation comme point de départ de tout programme d'amélioration des plantes. Elles constituent aussi un héritage transmis aux générations futures pour faire face à des défis majeurs, liés notamment au changement climatique, à travers la création de variétés adaptées aux changements climatiques et résistantes aux maladies.

Evoquant le secteur de l'agriculture, M. Benabderrahmane a indiqué qu'il connaissait un "bond qualitatif" dans les différentes filières de production, et ce, grâce aux engagements du président de la République, qui ont placé l'agriculture au centre des grandes préoccupations du pays traduites dans le plan d'action du gouvernement.

L’allocution a été suivie de la projection d’un film documentaire mettant en avant le développement du secteur agricole depuis le recouvrement de la souveraineté nationale du pays en 1962, et ce, à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance.


Lire aussi: Le Premier ministre inaugure la Banque nationale des semences


Le Premier ministre s'est ensuite rendu à l'Institut national de la protection des végétaux (INPV) à El-Harrach où il a inspecté les deux laboratoires d’analyse des pesticides utilisés en agriculture et le département de la conservation des insectes.

Il a, à cet égard, appelé à intensifier les efforts de recherche pour généraliser l'utilisation des moyens biologiques dans la prévention des maladies des plantes au lieu des pesticides chimiques.

Il a également souligné l'importance de rapprocher les centres universitaires des laboratoires de recherche, estimant impératif de mettre à contribution les compétences nationales et de limiter le recours à l'étranger sauf pour des apports technologiques de pointe.

Avant la cérémonie d’inauguration, le Premier ministre avait visité l'exposition organisée à cette occasion, accompagné de membres du gouvernement et du secrétaire général de l'Union nationale des paysans algériens (UNPA).

  1. Benabderrahmane a, dans ce cadre, appelé l’ensemble des intervenants dans le secteur agricole à intensifier leurs efforts pour couvrir 80% des besoins nationaux en 2023.

Le Premier ministre a en outre annoncé la suspension, dès l'année prochaine, de l'importation des semences maraîchères afin de mettre en valeur les capacités algériennes en matière de production des semences et de tirer parti des efforts de l’Etat dans le domaine de la formation agricole.

Concernant le Plan national de prévention et de lutte contre les feux de forêt, le Premier ministre a préconisé de faire preuve de vigilance pour protéger le couvert végétal et les récoltes.

Il a, dans ce contexte, a annoncé le lancement prochain d'une campagne de reboisement visant la plantation de 60 millions d'arbustes à l'occasion du 60e anniversaire de recouvrement de la souveraineté nationale.

 

     Fiche technique de la Banque nationale des semences

 

L'inauguration de la Banque nationale des semences, jeudi à Alger, est à même de renforcer la sécurité alimentaire du pays à travers la promotion de la production locale des semences.

La cérémonie d'inauguration de cette Banque qui se trouve au niveau du Centre national de contrôle et certification des semences et plants (CNCC), a été présidée par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, en présence du ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni et de membres du gouvernement.

 

Voici une fiche technique incluant les principales informations sur cette structure vitale:

 

- La Banque nationale des semences est un lieu protégé pour la conservation des semences et des souches végétales cultivées, sauvages, forestières et animales, en dehors du milieu naturel habituel, et ce pour les protéger  contre une éventuelle disparition ou extinction à court, moyen et long terme.

- Objectif: conserver et stocker les semences en vue de protéger la diversité génétique de chaque espèce, mettre un terme à la disparition du patrimoine génétique et préserver la vitalité des semences.

- Capacité: la Banque peut stocker jusqu'à 6000 souches végétales et comporte 20 cuves de souches animales.

- Etapes de stockage dans la banque: la collecte des semences végétales et animales (spermatozoïdes) et l'enregistrement de tous les signes liés à l'identité, pour ensuite les enregistrer en établissant des codes spéciaux pour chaque souche et les échantillonner, notamment en ce qui concerne la pureté et la capacité de germination des souches végétales et l'analyse microscopique pour les souches animales.

Sur cette base, il sera procédé au diagnostic génétique des souches réceptionnées, puis à la conservation des semences dans des récipients hermétiques placés au frais, au sec et à l'abri de la lumière, c'est à dire des conditions idoines. Durant la période de stockage, des tests seront effectués notamment pour évaluer la vitalité des semences.

 

 

Media

Le rôle de la Banque nationale des semences dans le renforcement de la sécurité alimentaire mis en exergue
  Publié le : jeudi, 11 août 2022 16:52     Catégorie : Economie     Lu : 97 foi (s)   Partagez