Aïd El-Adha : lancement de la vente des moutons à des prix entre 38.000 DA et 70.000 DA

Publié le : lundi, 27 juin 2022 18:14   Lu : 1591 fois
Aïd El-Adha : lancement de la vente des moutons à des prix entre 38.000 DA et 70.000 DA

ALGER- L'Algérienne des viandes rouges (ALVIAR) a lancé samedi l'opération de vente des moutons de l'Aïd au niveau national à des prix fixes, compris entre 38.000 DA et 70.000 DA, a constaté l'APS au niveau du point de vente du groupe à Alger (Baba Ali).

Une forte affluence est enregistrée au niveau de ce point de venterelevant d'ALVIAR, disposant de plusieurs boxes de moutons classés en fonction du prix et de la taille, par des citoyens en quête de moutons qui ont exprimé à l'APS leur satisfaction des prix, adaptés aux différentes bourses.

Les représentants d'entreprises viennent également en nombre au niveau dece point de vente pour signer des conventions d'achat groupé de moutons au profit de leurs travailleurs.

Dans une déclaration à l'APS, le directeur commercial d'ALVIAR, SaâdMoussaab a souligné que "l'opération de vente du mouton de l'Aïd qui a débuté samedi 25 juin au niveau des dépôts de l'entreprise se poursuivra jusqu'à la veille de l'Aïd el Adha à l'échelle nationale à des prix oscillant entre 38.000 DA et 70.000 DA selon le poids, a été appréciée par  les citoyens, de même que les entreprises désirant alléger la charge des frais en faveur des fonctionnaires".

"Depuis le début de l'opération, une forte affluence est enregistrée par les familles et les entreprises", a-t-il poursuivi, arguant "qu'un nombre important de moutons a été vendu à ce jour avec la signature de 30 conventions d'achat groupé entre l'ALVIAR et des entreprises publiques et privées".

Une liste d'attente a également été établie et 15 autres entreprises attendent leur tour, a-t-il ajouté.

Selon les termes des conventions d'achat groupé, le fonctionnaire paie 50% du prix de la bête et l'entreprise s'acquitte du reste du montant en deux tranches, par le biais des œuvres sociales, pour réduire les frais en faveur des travailleurs, a expliqué le même responsable.

A cette occasion, plusieurs points de vente ont été installés à travers le pays, à savoir Birtouta (Alger), El Bouni (Annaba), Es Senia (Oran), ainsi que deux points dans la wilaya de Bejaïa et à Ain M'lila, précisant que le prix est le même et a été fixé par la commission des prix relevant de l'ALVIAR.

 

Un approvisionnement continu en fonction de la demande

 

Par ailleurs, M. Moussaab a indiqué qu'un nombre "important" de têtes d'ovin avait été reçu au niveau du point à Baba Ali et dans les différents  autres points d'ALVIAR sur le territoire national, assurant que l'opération d'approvisionnement se poursuivait toujours.

Interrogé sur les prix proposés par l'ALVIAR, M. Moussab a indiqué qu'ils s'expliquent par l'organisation mise en place par cette entreprise publique qui a entamé les préparatifs depuis l'année dernière en achetant auprès des éleveurs des agneaux pris en charge par la suite au niveau des centres d'engraissement de la société.

"Cette stratégie permet à l'entreprise de maîtriser les prix et de les réguler, que ce soit durant le mois sacré de Ramadhan ou lors de l'Aïd El-Adha", a-t-il fait remarquer.

Selon cette stratégie, la société classe le cheptel destiné au sacrifice en cinq (5) catégories en fonction de deux conditions principales, à savoir le poids et à l'âge du mouton. Le poids des bêtes de sacrifice oscille entre 30 et 90 kg et leur âge entre un an (agneau) et deux ans (mouton).

Proposés à 70.000 Da, les moutons classés dans la première catégorie (marqués de deux points rouges) pèsent entre 70 et 90 kg.

La deuxième catégorie est celle des moutons marqués par un seul point rouge. Leur âge est compris entre 16 et 18 mois, et leur poids entre 60 et 70 kg.

Marqués en bleu (50-60 kg) et âgés de moins de 16 mois, les moutons de la troisième catégorie sont proposés à 48.000 Da. Il s'agit de la catégorie enregistrant la plus grande affluence des citoyens, a constaté l'APS.

Les moutons proposés dans la quatrième catégorie (40-50 kg), âgés de moins de 14 mois, sont vendus au prix de 43.000 Da, tandis que le prix de la dernière catégorie portant la couleur noir (30-40kg), a été fixé à 38.000 Da.

Interrogés par l'APS, des citoyens ont relevé une différence d'environ 20.000 Da par rapport à d'autres régions.

S'agissant de la santé du bétail commercialisé, le représentant de l'entreprise a affirmé que l'opération était "maitrisée, et que le bétail commercialisé est indemne de toute maladie, en témoigne le certificat de santé délivré par les services vétérinaires de la wilaya accompagnant le déplacement du cheptel. Ce certificat est un document, obligatoire, pour le déplacement du bétail d'une wilaya à une autre".

A ce propos, Dr K. Henni, vétérinaire, a fait savoir que tous les moutons proposés à la vente par la société sont indemnes de toute maladie, précisant que "des équipes vétérinaires procèdent quotidiennement à des examens. Si des cas sont découverts, ils seront immédiatement isolés pour bénéficier d'un suivi médical.

  1. Moussaab a indiqué que l'acheteur pouvait laisser son mouton dans les écuries relevant de l'entreprise jusqu'à la nuit de l'Aïd en payant un montant symbolique (1.000 dinars), rappelant que l'entreprise assure un service d'abattage avec un suivi vétérinaire.
Aïd El-Adha : lancement de la vente des moutons à des prix entre 38.000 DA et 70.000 DA
  Publié le : lundi, 27 juin 2022 18:14     Catégorie : Economie     Lu : 1591 foi (s)   Partagez