La ZLECAF, une nouvelle opportunité à saisir pour promouvoir le commerce inter-africain

Publié le : mercredi, 09 mars 2022 21:31   Lu : 9 fois

ORAN- L’ambassadeur du Cameroun en Algérie, Njimoluh Komidor a affirmé, mercredi à Oran, que "la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) est une nouvelle opportunité à saisir pour promouvoir le commerce inter-africain".

Dans son allocution à l’occasion de l’ouverture du Salon africain des affaires (1er SADA) mercredi à Oran, M. Komidor a valorisé l’avènement de la ZLECAF, soulignant qu’un nombre d’actions devrait se faire pour garantir la "faisabilité" de cette Zone de libre-échange.

"Il incombe aux pays africains de renforcer la coordination entre eux, de mettre sur pied des projets en commun dans tous les domaines, d’harmoniser les politiques publiques et les législations pour rendre faisable la ZLECAF", a-t-il déclaré.

Au sujet du 1er SADA, le diplomate camerounais a souligné qu'il constitue "une nouvelle occasion offerte par l'Algérie, à l'effet de mener une profonde réflexion sur les capacités africaines de construire un véritable marché commun".

L’Afrique est composée de deux pôles, le premier essentiellement dans le Nord, avec une industrialisation en phase de développement et des infrastructures qui se modernisent, et le second dans la partie Subsaharienne, avec un grand potentiel de production de matières premières de différentes natures, selon le diplomate camerounais, qui estime que "les deux pôles devraient s’unir et conjuguer leur potentiel pour faire de l’Afrique une force".

"L’Afrique devrait se donner les moyens d’un développement industriel approprié, qui ne tient pas compte de consignes venues d’ailleurs", a-t-il déclaré dans ce sens, faisant remarquer que les énergies fossiles des pays africains, devant constituer un moteur d’industrialisation, "profitent à d'autres pays".

"Nos énergies fossiles devraient nous servir pour multiplier les bases industrielles nécessaires à la production de produits finis à valeur ajoutée", a suggéré l’ambassadeur du Cameroun en Algérie.

Le SADA se tient au Centre des conventions d’Oran (CCO) du 9 au 11 mars, avec la participation de 17 pays africains et 50 opérateurs économiques algériens.

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) est entrée en vigueur en mai 2019, dans l'objectif de constituer un marché unique pour les biens et services au niveau du continent, basé sur la libre-circulation des activités et des investissements.

Il s'agit d'une zone géographique continentale dans laquelle les biens et les services circulent sans restriction entre les Etats membres de l'Union Africaine (UA).

Elle vise à stimuler le commerce intra-africain en offrant un Accord commercial global et mutuellement bénéfique entre les Etats membres, couvrant le commerce des biens et des services, les investissements, les droits de propriété intellectuelle et la politique en matière de concurrence.

La zone supprimera progressivement les droits de douane et fera baisser les barrières non tarifaires. Elle aidera à améliorer les infrastructures de qualité déplorable et les postes frontaliers inefficaces.

Elle facilitera aussi la circulation des marchandises, des ressources humaines ainsi que des fonds au sein de la région, et stimulera la croissance commerciale en reliant les économies fragmentées du continent dans un marché intégré de plus d'un milliard de clients potentiels.

Elle accélérera également le processus d'urbanisation à mesure que davantage d'investissements seront attirés par le continent, à l'affût des grands profits économiques offerts par ce marché intégré.

La ZLECAf est l'un des projets phares de l'Agenda 2063 de l'UA qui constitue un cadre commun pour une croissance inclusive et un développement durable pour l'Afrique à réaliser au cours des cinquante prochaines années.

Pour rappel, l'accord portant création de la ZLECAf avait été signé par 44 pays africains lors de son lancement en mars 2018 à Kigali, la capitale du Rwanda.

La décision d'établir la ZLECAf avait été adoptée en 2012 lors de la 18ème session ordinaire de l'Assemblée des chefs d'Etats et de gouvernement de l'UA.

Les négociations autour de cet espace commercial avait commencé en 2015 au sein de l'UA.

La ZLECAF, une nouvelle opportunité à saisir pour promouvoir le commerce inter-africain
  Publié le : mercredi, 09 mars 2022 21:31     Catégorie : Economie     Lu : 9 foi (s)   Partagez