L'Algérie accorde une grande importance à la digitalisation pour booster l'économie

Publié le : mardi, 07 décembre 2021 19:07   Lu : 90 fois
L'Algérie accorde une grande importance à la digitalisation pour booster l'économie

ALGER - L'Algérie accorde une grande importance à la digitalisation des différents secteurs à travers le développement des infrastructures afin de booster l'économie nationale, a déclaré mardi à Alger le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'Economie de la connaissance et des start-up, Yacine El Mahdi Oualid.

Intervenant à l'occasion de la 5ème édition de l'Ericsson Day Live 2021, M. El Mahdi Oualid a exprimé "la disponibilité et l'importance qu'accorde le gouvernement à la digitalisation", ajoutant que son ministère "œuvrera pour que les efforts fournis par l'Algérie en matière de développement des infrastructures puissent avoir un véritable impact sur l'économie national et un retour sur investissement".

Il a estimé que la pandémie de Coronavirus a été "une opportunité pour l'ensemble des secteurs notamment des start-up de se développer plus rapidement". "La pandémie a été un véritable catalyseur pour l'activité économique et un accélérateur extrêmement important pour la digitalisation tous azimuts", a-t-il ajouté, rappelant "les efforts de l'Algérie en matière de développement des infrastructures afin de répondre aux besoins des différents acteurs des TIC et du consommateur algérien qui est très exigent et avide des nouvelles technologies".

Le ministre délégué a fait savoir que le travail de son secteur se fait en collaboration avec le ministère de la Poste et des Télécommunications, notamment avec le Groupe télécom Algérie, afin de voir comment rentabiliser les investissements dans les  infrastructures, comment faire en sorte que l'économie digitale soit un véritable levier de la croissance économique et comment faire pour que les startups puissent développer des solutions dans le numérique et participer activement à la diversification de l'économie nationale et aux exportations.

De son côté, le directeur général d’Ericsson Algérie, Yacine Zerrouki, a déclaré que "le contexte numérique actuel, sous l'effet de pandémie, connait un essor sans précédent".     

"Nous devons répondre aux exigences d’un mode de consommation nouveau qui a fait exploser la demande en matière de connectivité, de services en ligne, d’outils de collaboration et d’interaction dans la société", a-t-il ajouté.

Il est à relever que la nouvelle édition de l’Ericsson Day a réuni les acteurs de l’écosystème numérique, venus partager leurs avis et recommandations concernant la rapide mutation du marché des télécoms boostée par la pandémie du coronavirus (Covid-19).

L’évènement qui s’est tenu en format digital en raison des contraintes imposées par la crise sanitaire, a vu également la participation des représentants des opérateurs fixes et mobiles (Groupe Télécom Algérie, Mobilis, Djezzy et Ooredoo) et du secteur des startups.

A cette occasion, une enquête réalisée par le ConsumerLab d’Ericsson sur les tendances des consommateurs d'internet en Algérie au cours de 2021 a été présentée.         

L'étude relève que les consommateurs d'internet en Algérie passent plus de temps en ligne, la moyenne étant de 2 heures par jour que ce soit pour travailler ou encore être en contact avec l’entourage, selon l'enquête, qui a eu lieu entre fin 2020 et début 2021, sur un échantillon de plus de 1000 personnes âgées de 15 à 79 ans de différentes catégories et représentant les avis de 16 millions de consommateurs.

Les étudiants et la population active "ont accru leur temps de connectivité respectivement de 1h20 et 2h par jour pour les études à distance et le travail", selon l'étude, qui précise que la moitié du temps de connexion des consommateurs algériens "se fait exclusivement via le smartphone, qui est devenu un véritable outil polyvalent".

"La vie pendant la pandémie a été fortement digitalisée en Algérie. Les consommateurs utilisent ainsi de plus en plus les nouvelles applications apparues pendant cette période dans différents domaines notamment économique, bancaire, commercial, sanitaire et éducatif", explique un responsable d'Ericsson.

Selon l'enquête, le taux de pénétration de smartphone en Algérie est "assez importante" avec "plus de 80% personnes qui possèdent un smartphone et une moyenne de 2 smartphones par foyers".

Par ailleurs, "7 personnes sur 10 seraient intéressées par l'acquisition d'un smartphone 5G lorsque cette technologie serait disponible en Algérie", relève l'étude, qui note que les consommateurs algériens espèrent continuer à utiliser les différents outils digitaux comme le télétravail et le e-learning dans le futur.

L'Algérie accorde une grande importance à la digitalisation pour booster l'économie
  Publié le : mardi, 07 décembre 2021 19:07     Catégorie : Economie     Lu : 90 foi (s)   Partagez