Une enveloppe financière initiale de 93 millions DA pour la culture de l'arganier

Publié le : jeudi, 28 octobre 2021 18:41   Lu : 0 fois
Une enveloppe financière initiale de 93 millions DA pour la culture de l'arganier

ALGER - Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural Abdlehamid Hemdani a révélé, jeudi à Alger, que le secteur, à travers le Fonds national de développement rural, a alloué une enveloppe financière de 93 millions DA pour développer la culture de l'arganier dans les wilayas de Tindouf et d'Adrar.

Lors d'une séance consacrée à la réponse aux questions orales au Conseil de la nation, présidée par Abdelkader Guerinik, vice-président du conseil, M. Hemdani a précisé que cette enveloppe financière concerne la réalisation de 50 hectares de plants, la réhabilitation des sources d'eau, et leur équipement de pompes mécaniques et électriques et de puits pastoraux.

Le secteur a élaboré un programme national s'étendant à l'horizon 2024 pour réhabiliter et développer des arbres fruitiers résistants, dont l'arganier.

Un dispositif spécial a été mis en place cette semaine, pour soutenir la culture de l'arganier afin de développer cette "richesse", a affirmé le ministre, soulignant que le programme national destiné à la plantation d'arbres résistants comprend plusieurs opérations sur une superficie totale de 74.000 hectares répartis sur 58 wilayas.

Dans ce volet, les cadres techniques, administratifs et financiers ont été déterminés, et des subventions ont été versées, pour s'orienter vers laplantation de l'arganier en dehors de ses zones naturelles et conservé cet arbre dans ses milieux naturels pour le renforcer et le réhabiliter.

Dans le cadre de ce programme, les wilayas de Tindouf et d'Adrar verront la plantation de 12.750 arganiers.

Le programme vise la promotion des investissements, notamment à travers les start-up et l'octroi d'autorisations d'exploitation des terres aux concernés ainsi que la réalisation de pépinières pour couvrir la demande de grains.

Il sera procédé, en outre, à l'établissement d'une liste des femmes rurales vivant de l'exploitation d'argan en les regroupant dans des coopérations agricoles et la mise en place d'un réseau de recherche scientifique ayant pour objectif la coordination entre les acteurs dans la filière.

Selon M. Hamdani, une commission ministérielle sera dépêchée la semaine prochaine à la wilaya de Tindouf pour l'examen du programme de développement de l'agriculture des arbres résistants particulièrement l'argan.

Le ministère a procédé, en coordination avec la direction générale des forêts et la chambre d'agriculture de la wilaya de Tindouf, à la création du conseil de wilaya interprofessionnel de la filière de l'arganier qui sera accompagné par l'Institut national de recherche forestière (INRF) de la wilaya d'Adrar en vue de la mise en œuvre d'un plan d'action notamment en matière de recherches nécessaires pour le développement de la filière.

Par ailleurs, le ministre a dévoilé que les quantités importées d'amandes et de pistaches nécessitent des terres ne dépassant pas 25.000 hectares afin de les cultiver au niveau local et d'arrêter leur importation.

Une enveloppe financière initiale de 93 millions DA pour la culture de l'arganier
  Publié le : jeudi, 28 octobre 2021 18:41     Catégorie : Economie     Lu : 0 foi (s)   Partagez